Babbar

  •   BABBAR
  •   N/A
  •   N/A
  •   N/A
  •   N/A
  •   N/A

Biographie de Babbar

Jamais hardcore, Babbar déploie son style en toute sobriété avec sa voix grave et rauque. Pas de backs furieux, pas de cris ou d'envolés, pas de propos sans intérêts, Babbar est même à l'opposé de tout cela. Il se ballade sur le beat avec une aisance à en faire pâlir plus d'un MC et avec une régularité qui n'a rien de monotone. Car les textes de Babbar rebondissent, sont blindés de métaphores, d'assonances, d'allitérations. Les syllabes déferlent et les combinaisons rythmiques dont Babbar truffe ses textes et son flow surprennent agréablement. En terme d'écriture Babbar pose la barre très haut déployant une ambiance, des idées, un univers sans cesse en construction. Que demander de plus? L'osmose avec les instrus de Double Bass est parfaite, on glisse en douceur dans un monde profond et réaliste, dans une "vision sociale" très critique et terre à terre ("de toute façon il m aurait pas cru, si j avais postulé pour être défenseur de la moralité il ne m'aurait pas cru, par contre j ai le profil du petit negro qui peut servir d exemple pour l impunité zéro").

Babbar casse aussi la baraque, sur la piste "nuits blanches" mais surtout sur le morceau "écoute". Une fraîcheur envoûtante pour un titre qui contrairement au reste de l'ep ne fait pas bouger que la tête et cogiter les neurones. Les pieds suivent, on a envie de se remuer dans une bonne ambiance. Loin des images dancefloor héritées de certains clips Babbar balance là un vrai son de soirée, de fête. C'est d'une fluidité implacable et stylé à 100%. L'artiste rappe pour tout le monde, ne se prend pas la tête sans pour autant quitter son univers ("ton sujet tourne autour des 2 tours? on va te les reconstruire"). Il cherche juste à faire plaisir, et l'objectif est atteint. Le tout sans tomber dans la simplicité.

Cet e.p remettra en place beaucoup de détracteurs du rap français. Babbar est d'une authenticité sans reproche. Son écriture est travaillée à l'extrême et son amour pour la musique s'exprime tout au long du disque, que ce soit à travers le coté perfectionniste qui transpire des 7 titres ou via le morceau "musique ma vie" ("la musique, ma vie, un autre territoire").
Babbar fait son truc tranquillement, sans se laisser influencer par ce qui se passe et se fait dans le rap hexagonal (du moins il en donne l'impression). Ce disque est singulier, personnel. On sent qu'il a été réalisé par quelqu'un de consciencieux, qui sait ce qu'il veut et où il va. Sobre et peut-être un poil austère ("certains croient que je ne suis pas heureux mais ce sont eux qui pleurent"), Babbar a pourtant posé son charisme en 30 minutes.

Hey ! Suis-nous sur Facebook !