Dj Poska

  •   DJ POSKA
  •   N/A
  •   N/A
  •   N/A
  •   N/A
  •   N/A

Biographie de Dj Poska

Puisqu'il s'agit de musique, jouons un peu ! Si DJ Poska jouait au basket... On l'appellerait Magic Johnson. Si DJ Poska était un acteur... Il serait Al Pacino. Si DJ Poska était joueur de foot... Cantona ou Platini ? Mais DJ Poska manie les platines. Son point commun avec tout ce petit monde ?
Il maîtrise totalement tous les aspects du jeu avec virtuosité et style. Passeur et buteur en quelque sorte. Ou alors maîtrisant son texte par cœur pour mieux y ajouter sa propre touche... Le DJ français semble avoir une telle aisance, qu'il nous ferait croire à la facilité de son métier... Certes, depuis plus de quinze ans, DJ Poska a peaufiné son art et mixe désormais quasiment comme il respire. Soirées, battles, cassettes, émissions de radio, compilations, production... Le bonhomme excelle dans tous les domaines de son art.

Piqué très tôt par le virus du hip hop, le jeune Parisien s'oriente rapidement vers les platines. Ses progrès sont rapides et fulgurants. Premier coup d'éclat en 1996 en duo avec DJ Doze, Poska termine troisième du prestigieux championnat de France de deejays DMC. Mais DJ Poska marquera à tout jamais l'histoire du hip hop français en figurant parmi les pionniers de la cassette mixée au même titre que Cut Killer et DJ Clyde. Titres mixés, freestyles, remixes, les mixtapes de Poska baptisées “ What's The Flavor?”prennent le pouls du hip hop français et tient la rue à jour sur les nouveautés US...

Sur le plan local ces «tapes» révèlent la crème du rap français ou confirme les meilleurs dans des freestyles d'anthologie : Diam's, Sniper, Passi, Akhenaton, MC Jean Gab'1, 113, Rohff, Oxmo Puccino, Disiz la peste, Neg'Marrons, Pit Baccardi, Lord Kossity, Busta Flex, Psy 4 de la Rime... La série “ What's The Flavor?” dépassera les 50 volumes, et sortira même en version officielle pour Universal au printemps 1998 puis, plus tard, pour les labels Virgin et Sony !

Rien que ces états de service suffiraient pour satisfaire n'importe quel DJ mais, il ne s'agit que d'une partie du travail de Poska qui, au sein compose également (l'album “ Homecore”, la B.O du film “ Old School”, des remixes...), anime des émissions de Radio (successivement sur Générations, Skyrock, FG...) et tient les platines d'artistes prestigieux pendant leurs tournées (Oxmo Puccino sur 20 dates en France en 1999, et Pit Baccardi pour plus de 50 dates dans le monde en 2000 et 2001 et en 2006 devient le Dj officiel de Noyau Dur - Neg'Marrons, Arsenik et Pit Baccardi - sur scène ...)

DJ Poska n'oublie pas non plus l'essence de son métier : faire vibrer les gens et leur faire partager la musique qu'il aime. Ses dons de DJ's de soirée ne sont plus à démontrer et on apprécie largement la musicalité de ses mixes que ce soit dans les clubs de Paris, de France, d'Europe et... Du monde (Antilles, Côte d'Ivoire, Cameroun, Canada, Etats-Unis, Vénézuela, Cap Vert... !) Ou encore dans les plus prestigieux festivals de glisse. Actif sur le terrain, DJ Poska est également un bourreau de travail en studio. A croire qu'il ne dort jamais. Ou très peu. Les grands labels de rap français (Hostile, Première Classe, Nouvelle Donne...) font régulièrement appel à lui pour réaliser des intros d'album ou de compilation, histoire de profiter aussi de ce fameux «toucher magique», ces scratches incisifs et précis. A ce jour, Poska compte donc plus d'1 million de disques vendus ( What's the flavor ? vol. 1, 2 et 3, Une spéciale pour les halls vol. 1 et 2, R'n'B Connection vol. 1, 2 et 3, Première classe vol. 1 et 2, R'n'B Dancefloor, Flow 2, Hip Hop Legends...)

DJ Poska est doué mais le DJ ne garde pas son talent seulement pour lui... Dans les trois volumes de “ DVDeejay”, (cours de deejaying hip hop sur DVD) il distille de précieux conseils avec talent et bonne humeur. Une trilogie aujourd'hui citée comme référence.
Quant à ceux qui ne voudraient pas se lancer dans le maniement des roues de métal, ils peuvent profiter des sons de Poska sur leur téléphone mobile puisque le DJ œuvre pour BlingTones, le fournisseur de sonneries hip hop !
Par ailleurs Poska a toujours pensé à pousser les autres et s'est toujours impliqué dans le développement d'artistes. Après Funky Maestro, le DJ s'est associé à Cyril Allouche (Directeur de l'agence de communication Bullet) et DJ Doze pour monter le label Big Broz, dont la première sortie est l'album de John Gali, MC de Vitry et figure du hip hop français.
Un nouvel objectif pour 2006 pour DJ Poska, dont les talents multiples en font un DJ unique. Music please...

Hey ! Suis-nous sur Facebook !