Jah Cure

Biographie de Jah Cure

Siccature Alcock alias Jah Cure est né le 11 octobre 1978 à Hanover en Jamaïque. Il passe son enfance à Kingston, bercé par Bob Marley, Jacob Miller, Israel Vibrations, Yami Bolo et Lionel Ritchie qu’il cite souvent dans ses influences. Il commence à écrire ses propres textes pour les chanter. Il évoque la vie du peuple, la nature, la Terre…

C’est Capleton qui le surnomme Jah Cure, car il fait partie des Bob Dreads, confrérie rasta à laquelle appartiennent Sizzla, Anthony B, Jah Mason, Determine… Il rencontre un jour Sizzla avec qui il a des affinités et avec qui il enregistre un duo, ”Divide and Rule”, qui devait être produit par Beres Hammond . Ce dernier sous le charme de la voix de Jah Cure lui propose de bosser avec lui. Le feeling passe tout de suite et il commence à travailler ensemble sur un album.

Mais Jah Cure se fait arrêter à sa grande surprise deux mois avant la sortie de son album. Il est accusé de viol et reconnu coupable. Il est condamné à 15 ans de prison. Pendant son emprisonnement sortent les magnifiques albums ”Free jah Cure” et ”Ghetto Life”. Les deux sont indispensables et se laissent écouter d’un bout à l’autre ce qui est assez rare pour être remarqué. Citons le magnifique ”Love is the only solution”, ”Try to Live on” produit par Xtreminator, ”every song i sing”, ”Praises”, ”Jah Bless Me”. Autres incontourbales, ses duos avec Jah Mason, : ”run come love me tonight” et ”Working so hard”...

Depuis Jah Cure attend que son procès soit révisé… Il devrait finalement sortir en juillet 2007, tout comme la compilation ”True Reflection” composé de ses meilleurs tunes pour célébrer sa libération.

Hey ! Suis-nous sur Facebook !