Kamelanc'

  •   KAMELANC'
  •   N/A
  •   N/A
  •   N/A
  •   N/A
  •   N/A

Biographie de Kamelanc'

Kamelanc', anciennement connu sous le nom de Kamelancien, de son vrai nom Kamel Jdayni Houari, est un rappeur français né le 13 mai 1980 et originaire de Oujda, au Maroc.

Il est né en France en 1978, et a grandi dans la cité des Martinets, au Kremlin-Bicêtre ville du Val-de-Marne. Fils d'expatriés marocains originaires de Oujda, Kamel se passionne pour le rap depuis 1993, d'abord comme amateur, ensuite en se mettant à écrire ses propres textes. En effet, d'après lui, à l'époque, la mode était au rap et tous les jeunes voulaient rapper. C'était également pour lui un moyen d'exprimer plus facilement ce qu'il voyait et ce qu'il ressentait. Bien avant sa passion pour le rap, les jeunes de son quartier le surnommaient "l'ancien" car c'était le surnom donné à son grand frère et parce que trop pauvre, il portait souvent les mêmes vêtements démodés et vieux.

En 1993, Kamel se met au rap, sans plan de carrière: pendant que certains jouent au football, au basket-ball, ou autre, lui écrit et écoute du rap. Il travaille avec ce qu'on appelle communément dans les quartiers "un grand" nommé Yaya, qui lui même rappe depuis 1988. Celui-ci va donc lui faire profiter de son expérience.

En 1995 avec des amis à lui, (Koma Daddy, R.A.F.I.K et Moha le vagabond), il crée une formation musicale appelée Sang neuf (ou encore 109). Il reprend son surnom pour en faire son pseudonyme: Kamel l'ancien (écrit de cette manière à ses débuts). Yaya met pratiquement sa carrière de côté pour travailler avec les jeunes du Kremlin Bicêtre: ils vont acheter un 4 pistes K7 pour enfin commencer à travailler leurs premières maquettes dans la chambre des uns ou des autres. Dès leurs premières maquettes, ils faisaient déjà la différence, leurs noms circulaient ici et là. À cette époque, Kamel était décrit comme un membre du groupe assez timide et réservé2.

En 1997, le groupe se fond dans le collectif Main 2 Maître. Cela permet à Kamel de côtoyer tout un tas de rappeurs talentueux: Papis Eries, Espoir (Chef Moha, Bram's, Diboss), Norme étrangère, Monocrom, Fala, Memel le Stratège, Billy, ou encore Dixem. De plus, il a pu enfin bénéficier d'un vrai studio d'enregistrement. Cela a permis à Kamel de progresser puisqu'il y suivait une vraie formation, avec des ateliers d'écriture, de répétition, etc... De cette période, Kamelancien dit : « Prenant du recul, j'ai étudié le rap français et américain et j'ai remarqué que ceux qui se démarquaient le plus, étaient ceux qui avaient un style original tel qu' Eminem, Notorious B.I.G., Fifty Cent, Tupac, The Game, Booba, Ol Kainri, Diam's, etc. J'ai donc affiné mon écriture et aiguisé mon flow pour arriver au style Kamelancien».

En 2003, après différentes apparitions sur compilations, Kamelancien réussi à faire passer un freestyle à la radio génération 88.2 et c'est alors qu'il est repéré par le rappeur Ikbal du groupe TLF3. Celui ci, ne connaissant pas Kamel à l'époque, est tellement impressionné qu'il ira le chercher directement dans son quartier, car il appréciait particulièrement son style. Ikbal l'invite donc à poser sur son projet nommé Talents Fâchés. Kamelancien accepte l'offre et prépare pour lui un morceau inédit, le fameux Rap de Ben Laden sur une composition de Yaya. La track est lâchée sur le rap français et la déflagration touchera l'Hexagone d'une telle intensité que Rohff, le grand frère de Ikbal, qui était sur l'enregistrement de l'album La fierté des nôtres, aimant lui aussi son style, lui propose de représenter son département dans le morceau Code 187, en featuring avec les rappeurs Alibi Montana et Sefyu, qui eux représentent la Seine-Saint-Denis. Ce morceau ayant marqué les esprits, devenant même un classique du rap français, les sollicitations ont commencé à venir de tous parts. C'est à ce moment là que Kamelancien commence à prendre le rap au sérieux.

À partir de 2004, Rohff et lui deviennent très proches. Ils forment le groupe "T'1kiet" et sortent plusieurs sons en commun tels que À quoi bon sert, La hass, Remballes, Sans entrainement, Pump it up, Le rap nous a sélectionné, la plupart devenant des grands classiques. À côté de cela d'autres morceaux tel que, Le rap s'ra jamais mort d'Alibi Montana ou L'ancien auront également du succès. En parallèle, Rohff lui propose de faire avec lui la tournée internationale de La Fierté des Nôtres. Aimant la scène, Kamelancien accepte et s'étonne franchement car pendant la tournée, ses classiques étaient réclamés sur scène par de plus en plus d'admirateurs, en province comme à Paris. De plus, montrant à quel point il appréciait son poulain, Rohff demandera personnellement à Kamelancien de réaliser l'album Au delà des limites2. Mais alors qu'ils avaient pour projet de faire un album en commun sous leur groupe, le duo se sépare, suite à un désaccord, purement musical et non sur un clash.

Hey ! Suis-nous sur Facebook !