Alonzo - Abstrait (Lyrics - Paroles)

Par , publié le 13/05/2014 à 11:50 - 262 vues
0 J'aime 0 Je n'aime pas

Alonzo - Abstrait (Lyrics - Paroles)

Alonzo - Abstrait (Lyrics - Paroles)
[Intro : Akhenaton]
... Alonz', Kassim

[Couplet 1]
Vinc' m'a dit un jour : "Mon sac de soucis est trop lourd"
Je lui ai dit d'en jeter un peu le long du parcours
Lève la tête mamé, on voit comme des aveugles
Les actes sont muets et la raison est devenue sourde
Montagne de problèmes, surmontés sans tire-fesse
On donne des coups mais au final combien encaissent ?
C'est la dramatik music qui nous apaise
Ce texte brûle comme la clope du condamné à mort
Y'a plus de saisons, bientôt il neigera au Comores
Qui nous sommes au fond ? Peut-être qu'une âme qui s'est faite prêtée d'un corps
Jeune, entends, jeune
Ne saute pas les épreuves d'la vie sans élan
Notre cerveau, c'est le bus, y'a de tout
Les frères deviennent des légumes sortis du coma
Recoudre les trous
C'est mieux que de verser un peu de bière pour ceux qui sont plus là
Au bout du compte on s'retrouve à s'demander qui de l'œuf ou la poule est venu le premier
Heureusement qu'on croit en Dieu, on travaillera au soleil pour manger à l'ombre
On travaillera au soleil pour manger à l'ombre
On travaillera au soleil pour manger à l'ombre
On travaillera au soleil pour manger à l'ombre
On travaillera au soleil pour manger à l'ombre

[Couplet 2]
J'meurs cinq fois par jour car je fuis mes obligations
Ne me parle pas de rap, j'arrive à saturation
Mes conversations avec la guitare se retrouvent sur internet
Dans les chambres des sœurs, dans les voitures le soir
Qui je suis au fond ?
Accroché à mes mots, je parcours le monde
Traduis-moi en n'importe quelle langue, ressens les ondes
Faut arrondir les angles, on va faire des minots
Faut pas qu'ils s'prennent la pointe, la blessure sera immonde
Accroché à mes mots, je parcours le monde
Traduis-moi en n'importe quelle langue, ressens les ondes
Faut arrondir les angles, on va faire des minots
Faut pas qu'ils s'prennent la pointe, la blessure sera immonde
On s'ennuie tellement, on s'ennuie tellement

[Couplet 3]
J'pense pas être un modèle, ni même un top model
Dans les soirées mondaines, y'a que des porte-jarretelles
L'argent le matériel, les pas belles deviennent belles
C'est abstrait, c'est dur à comprendre, mais tout ça nous gène
Dans l'équilibre familial qu'on désire avoir avec notre douce
Celle qui nous comprend mieux que tous
Même quand on fuit nos responsabilités
Un homme c'est lâche ou sa reste un enfant à jamais

[Interlude]
J'sais pas, casse pas les couilles, hein
Déjà qu'c'est, hein, déjà qu'c'est, c'est chaud dans le cerveau papé
Les gens ils portent des jugements comme ça normal, sans te connaître
T'es un fada ou quoi ?
Oh, tu te cherches comme je me cherche papé
N'oublie jamais

[Pont] (x2)
C'est chaud, c'est chaud, c'est chaud
Mais tant pis, je tiens, mais tant pis, tu tiens
C'est chaud, c'est chaud, c'est chaud
Mais tant pis, je tiens, mais tant pis, tu tiens

[Outro]
Mais tant pis, je tiens
C'est chaud, brûlant, mais t'en pis, je tiens
Et oui, t'as vu la gamberge d'un jeune de 26 ans en France
Du côté droit, du côté gauche
Le cul assis entre ces chaises papé
C'est le bordel organisé dans le cerveau
Mais on avance comme on peut, pas comme on veut, enculé
Eh ouais, mais tant pis je tiens
Mais tant pis, je tiens, mais t'en pis, tu tiens

Si ces paroles contiennent des erreurs, tu peux les corriger en cliquant sur le bouton Correction ci-dessous.

Alonzo

Titre: Abstrait
Tags : Alonzo,
Envoyer
Favoris
Correction
Embed