Disiz - Rap Genius (Lyrics - Paroles)

Par , publié le 18/01/2014 à 11:57 - 3 856 vues
0 J'aime 0 Je n'aime pas

Disiz - Rap Genius (Lyrics - Paroles)

Disiz - Rap Genius (Lyrics - Paroles)
[Couplet 1]
Un malaise dans la pièce comme si quelqu'un venait de faire son coming out
Je vais tellement kicker que t'auras que trois mots, c'est : "Oh My God !"
Evry Grigny Corbeil 9.1, c'est mon pédigrée
J'le mets pas en avant mais tu ferais bien de pas l'oublier
J'vais fermer leurs bouches une fois pour toute, ces haineux, tous ces jnouns
Je vais les foutre à poil, les faire chanter, danser comme à Cancun
J'suis pas que cool, j'suis pas que good, torturé depuis le Poisson Rouge
Transe-Lucide : mon huitième round, j'ai pas fini donc personne bouge !
Les MC, bouches bées, me regardent rapper, aimeraient me rattraper, me voir rater, me voir raquer, voire pouvoir me racketter
Mais j'aime la boxe, pas le tennis, j'ai les boules et l'pénis
Rap Génie, j'veux être béni, avoir la Foi comme en Tchétchénie
Me casse les couilles, me rende vulgaire, Rap Game, Rap Game de merde
En plein Jihad contre mon nafs, j'pourrai tous les foutre à terre
Mais j'veux pas hahahahahahaha, j'me rabaisse pas hahahahahahaha
J'fais de la musique for the people, pas besoin d'intermédiaire
Leur industrie, c'est l'âge de pierre, j'suis comme un ordi : je rappe en binaire
Voulaient que j'fasse partie des rappeurs oubliés
Ces gros malins se font des gros billets
Etaient certains d'avoir tout pillé mais j'ai un putain d'flow, j'suis bien outillé
J'suis mon patron, mon ouvrier, j'me suis affranchi Scorsese
Pendant que les MC ont des dossiers classés X #MarcDorcel
D.I.S.I.Z : j'ai gagné mon respect à coup de gros tracks et de gros textes
Tu t'es pris une droite quand t'as press play !
Fuck les Elvis Presley, les pilleurs de Memphis
Je vaux bien plus qu'une Bentley, j'suis Chuck Berry en Stan Smith
J'suis un assassin en solo, note mon nom sur ta liste
Je fais de la musique for the people, pas pour des journalistes
Des pigistes, des pongistes, parle pas de rap, c'est pas ton registre
T'es qu'un tout petit babtou, un tout petit bourgeois
Tu fantasmes sur les cailleras et leurs couilles que tu n'as pas
J'suis sûr que t'es négrophile, tes darons sont négrophobes
T'aimes les noirs comme Claude Guéant, dans ton lit pas pour un job
J'suis trop Sear, j'suis Get Busy, j'suis un In-Rapuptible
Fuck le rap conscient, le rap Bling-Bling, vive le rap utile !
Black, j'ai la plume, j'suis trop Sindanu Kasongo
HaHaHa, j'vais tous vous buter comme Django

[Refrain]
Donne-moi mes lettres de noblesses, donne-moi mes propt, motherfucker
Hahahahahahaha
J'ai mérité cet oseille, donne-moi mon chèque, motherfucker
Hahahahahahaha
Donne-moi mes lettres de noblesses, donne-moi mes props, motherfucker
Hahahahahahaha
J'ai mérité cet oseille, j'sais quoi en faire, motherfucker

[Couplet 2]
Ok, ça parle de rapper, 15 ans que j'fais ce métier, teste pas ma longévité
J'ai pas que réussi, j'ai aussi raté
Ok, méa culpa, pour certains trucs j'plaide coupable
J'étais super dupe, super duper, mais toujours Supa Dupa
Guidé par ma niya, ça partait d'une bonne intention
Mais j'aurais pas dû montrer patte blanche dans certaines interventions
Mais la musique dans la peau, c'était facile de m'instrumentaliser
Mais, si t'étais dans ma peau, t'aurais du mal à t'organiser
Vingt-quatre sur vingt-quatre et sept jours sur sept
J'ai mal au cœur, je pète un câble les frères partent en sucette
Pour ça que je fuis le succès, que j’sabote ma propre recette, tu l'savais pas ?
Maintenant tu le sais. J'suis cul nul, prêt à tousser
Et ma question préférée: "Qu'est-ce qu'on va faire de toute cette jeunesse ?"
Qui vit en accéléré, veut faire du chiffre à toute vitesse
C'est le retour de Disiz La Peste, sur ce son c'est Disiz la Tess
Ma question préférée : "Qu'est-ce qu'on va faire des mecs de tièks ?"
Rendus sourds à l'amour, des balles en guise de Boules Quiès
Ma jeunesse pète les plombs pour des grosses fesses, des grosses caisses
Et c'est comme au grec, le système au-dessus de nos têtes
Avec son fusil à aiguiser, aiguise nos épées de Damoclès
Mal aiguillés au début comme le train fou de Denzel
Dans ma rue RedBull et Vodka, donnent plus que des ailes
Ils se transforment en gogols, font de tractions avec leurs auréoles
Les petits disent au juge : "Donne-moi ta peine de prison qu'on rigole"
Je n'ai aucun plaisir à rapper ce que je rappe
Pourtant, c'est triste à dire, faut bien que je propose un contraste
Je reviens du pire, j'me suis sorti d'un contrat
J'suis pas tout seul, mon nom de famille pourrait être Sonacotra
Plus que vrai, j'suis transparent, comme ça la vie est plus belle
Mon cœur est gros et rouge sang, le leur c'est du Babibel
Penser que je copie quelqu'un : c'est l'hôpital qui se fout de la morgue
Personne n'invente plus rien, juste l'agonie qui s'fout de la mort
Les signes extérieurs d’richesse cachent des preuves intérieures de pauvreté
Je défoncerai vos palais comme un joueur de hockey
L'Etat manipule le diable comme un magasinier
Et j'ai bien peur que pour changer ça, faudra plus que s'indigner
Aveugles comme des cyclopes borgnes
Font des coupes gorges au destin et rêvent de comptes off-shore
Je fais partie de ces MC qui se sentent obligés
Je répands l'amour comme le Sida, sans me protéger
J'fais pas d'oseille sur la misère, leur rap est fratricide
Mauvaise influence sur les frères ont oublié que par ici
On te monte en l'air et te descend du bout de doigts comme une chaise de bureau
Donc j'envoie du Love, c'est ma part du boulot

[Refrain]

[Couplet 3]
J'vais tellement tous les crever, croiront qu'leur nom de famille c'est R.I.P
Si c'est l'nerf de la guerre, j'ferais pas d'oseille, j'ferais du P.I.B
Mon style de rap est prohibé, j'ai trop d'idées
J'suis pas trop intelligent, c'est juste toi qu'est trop te-bê'
Ils disent : "Disiz, c'est du rap intello", eux ne font qu'des jeux de mots
Les initiales "MC", chez eux, ça veut dire "Maître Capello"
Des punchlines Carambar, tous convaincus que c'est bien
Avec vos jeux de mots tout nazes, des MC Patrick Sébastien
Rappeurs débiles dans ma ligne de mire
C'est ma bataille de Badr, y'a pas de débat, c'est dead
Et, de rap en rap, c'est de pire en pire
J'ai pas une barbe pour rien, j'ai pris du poil de la bête
Et rappeur solo : j'ai la force d'un groupe
Pendant que tu les bois, moi, je mets des coups
Prends soin de ma sape, soin de ma coupe
Prends soin de ma femme, soin de mon couple
Et je fuis le succès, je sabote mes propres recettes
Tu l'savais pas, maintenant tu l'sais, j'suis cul nu, prêt à tousser
Plus rien à cacher, j'suis détaché dans le sens où je n'ai plus de tâche
J'me suis fâché, auto-clashé, je ne suis plus en otage
À tous les étages, le building brûle. Putain, j'ai la Raging Bull
Revenu comme Jordan au Chicago Bulls
Maintenant, les gars me calculent Dayumn !!!

Si ces paroles contiennent des erreurs, tu peux les corriger en cliquant sur le bouton Correction ci-dessous.

Disiz

Titre: Rap Genius
Tags : Disiz,
Envoyer
Favoris
Correction
Embed