il y a 2 ans (09/05/2014)  Bilal  922 vues

0 0 

Ol'Kainry & Dany Dan - Où Est Le Love ?

Où Est Le Love ? Lyrics

[Couplet 1 : Caballero]
J'me présente, Artur Caballero Mañas Sentis
Alias l'élite, la fusion d'un vaisseau spatial et l'shit
Comme un maniaque, j'écris, j'épate les gens
La mafia d'BX prépare des plans machiavéliques
Ma recette secrète coûte chère
Motus et bouche cousue par Christian Dior
J'ai surnommé ta rime Larime Trintignant, chiotte
J'veux parier une grosse liasse sur mon escadron
Qui monte les marches plus vite que Les Chevaliers du Zodiaque
C'est comme Ikki, ma force vient des constellations, pauvre ignare
J'me suis perdu, c'est pas grave
C'est Caba, OK, on crame ça
Lomepal, c'est à ton tour, c'est parti

[Couplet 2 : Lomepal]
Ici, on braille, on grogne, j'essaie d'faire mes bails
Mais quand il s'agit d'grailler, faut d'la maille pour être le maillon fort
Aujourd'hui j'taffe dur mais demain, ne t'étonne pas
Si l'médaillon d'or flotte sur un pull qui a une tête de singe
J'prends l'time de m'adosser, j'aime chiller et vibrer
Même si l'herbe est plus verte dans l'grinder d'à-côté
J'essaie d'être au max sans blesser les autres
Mais la prod est trop dangereuse pour rester raisonnable
XXX conduit des avions, moi, ça m'ferait rêver d'planer
Du coup, j'fais qu'gratter, c'est comme que j'trouve mon élévation
Ouais, j'file au ciel, j'ride le cockpit
Mais j'dirai bye-bye avant qu'la faille ne grossisse
J'veux pas qu'des types obtiennent la maille que j'cotise
Donc j'me sens prisonnier comme un loup pris au piège
Et j'me dis : « Bouge-toi, bouscule tout »
Oublie tes foutus cours, la mort t'attend au bout du couloir

[Couplet 3 : Vidji]
F.I.X, bientôt l'album, le caillou précieux flingue sur ton clan
Rajoutez le singe, et s'agenouiller devient du bon sens
Vous passez avec la mention fragile c'est le bain d'sang, ton-
- équipe d'intervention rapide fait le plein de sans-plomb
J'tiens l'gouvernail, les ficelles, reste double médaillé
Vous voulez grailler Fixpen ? J'te souhaite de retrouver tes couilles
Touché d'ails et fines herbes pour accroître le goût
Pas d'quoi te couper l’appétit, ma soupe est light et digeste
J'voudrais casse-dédi mes bougs, Poulpe, Cab' et Gui Meys
Nos équipes rôdent en binôme scred qui flinguent
Pour foutre le feu les autres attendent la foudre et taillent des silex
On a des diplômes de pyrotechniciens
La fusée congolaise rattrape vos culs, c'est dead, couz
J'ai vu qu'chez vous ma drogue ça part comme une traînée de poudre
J'exploite le crom', tu veux m'avoir ? Cause à ma boite vocale
Master Chef, tu vois de quoi on parle, de quel bois j'me chauffe

[Couplet 4 : Kéroué]
On sort de l'ombre avec mes généraux, j'ai arrêté d'compter les faux
Jeu infernal, le flingue verbal est près d'mes côtes
Je t'ai surpris en train d'tester mes flows, vade retro satanas
La patate c'est que t'es juste capable de backer tes potes
Sans savoir préparer les choses, d'après mes sources
C'est tout c'que tu peux faire donc tu écoutes et tu te tais
Gros gland, inutile de rappeler les autres, nique ta soupe édulcorée
C'est juste fou que tout à coup les thunes te plaisent autant
J'pense pas vendre mon âme avant ma musique ni devenir comptable
Le front bat devant ma planche à l'usine, pour ça
Que j'tranche comme l'élan du tigre, m'en bats d'la sentence publique
J'rêve de contraste qui passe d'un noir foncé à du blanc translucide
En gros des caves vers les hauts des gratte-ciels
Pas d'faux départs ni d'farniente alors cesse tes commérages
D'abord j'baisse mes volets, car j'veux qu'aucun mec ne parvienne
A m'transmettre le choléra, qui protégera mes arrières ?

[Couplet 5 : Caballero]
L'air suspect sous la pleine lune
Le super rappeur de Bruxelles vous malmène
Petit, je t'aide à fumer toute ta zeb
On tire sur nos spliffs, on fait pareil sur eux
Que peuvent faire de vulgaires mouches à merdes
Contre des abeilles tueuses ?
Cyborgs du futur, on tire des lasers, on crache même du feu
… car ton Hip-Hop pue du cul
Coucou, c'est nous les fous MC's
J'ai assaisonné mon 16 avec des sels de bains pour tous les bouffer
Tu sais comment ça s'passe, on est là, j'me trompe tout l'temps
Parce que j'suis défoncé, à la police je peux te dénoncer
Tu sais bien, je fume la wax, tout ça, ça va s'savoir très bientôt
Donc j'passe mon tour, on est là
Dédicace à mes gars qui m'écoutent jusqu'à Montréal

[Couplet 6 : Vidji]
Je snobe l'appel du téléphone, j'réagis peu
Déjà tit-pe, on m'trouvait trop contemplatif
Mais j'ai su décupler mes forces puisqu'on crève à p'tit feu
J'réalise que bâtir son empire s'avère être long en pratique
On a dopé la recette, toujours pas d'montre en platine
Lâche des bombes en cabine quand l'osmose du rythme claque, j'y vais
Force est d'admettre que l'on règle ces comptes en famille
Allez, bon vent, j'trace, si tu m'suis dans l'cosmos, tu risques d'asphyxier
J'ai l'habitude de venir en short, la canicule se devine
J'bloque sur un fascicule de remise en forme
On a que-chi en poche mais des devises en or
Faut quasi-plus de malice que Denis pour être de ceux qui s'en sortent
Et si j'ai qu'un pied dans l'Rap, c'est pour mieux vous tacler d'l'autre
Prendre chacune des instrumentales comme un nouvel appel d'offre
Tu piges, on est venu goûter la récolte
On s'en fout d'tes anecdotes, si tu fais groover la scène Pop
On a pousser la bête hors du nid, pense avoir trouver la méthode
Leurs trucs sont calqués sur des couplets d'amerloques du Queens
On verra bien si aucun d'vous n'est passé d'mode, j'rétorque
Pas besoin d'les bouffer si leur couper l'accès d'flotte suffit

[Couplet 7 : Lomepal]
Moi, j'ai connu la miseria, l'envie des liasses
J'veux briller parmi les diamants sans attiser l'Diable
J'suis pas une petite feignasse, nan, j'écris des rimes géniales
Et ça m'donne un kiff spécial immédiatement
Oui, j'ai fait des projets colossaux en restant toujours
Un homme autonome et j'suppose que
Grosso modo, mon Rap reflète milles couleurs
Les autres, eux, ils font l’aumône au crom'
Bref, j'prends d'la distance et j'aiguise ma rime quand
Ça pionce, aucun placement ne tombe par accident
Parions, plongé dedans, j'oublie les repas qui manquent
Rimes et structures en guise d'alimen-
-tation mais j'perds pas l'fil comme un jolie marionnette
J'connais personne qui gagne honnêtement, j'suis un type rationel
Alors j'arrive dans une nuée d'beuh, oui, j'suis en train d'tuer l'jeu
Mais ça reste un crime passionnel

[Couplet 8 : Kéroué]
Laisse-moi régler l'truc, ça m'tient à cœur, j'te l'assure
Dis-moi c'que les tiens vont faire, enlève ces fleurs de ma vue
C'est un concept en vrai, j'effleure le malus mais l'album se prépare
On pèse, en concert, les salles sont pleines, je m'amuse
Plus tard, j'te raconterai les astuces pour tter-gra d'bons textes
Tu n'fais qu'des ratures, c'est l'hallu j'étale des phrases justes
Tes lacunes m'amusent, sale raclure, j'abuse, c'est la compèt', ça taffe dur
J'carbure, m'assure que les bails sont prêts
J'ai la sauce pour faire tomber des montagnes
Sans palette on crée des contrastes, on s'en bat les... Han !
J'rentre à l'aise, j'aurais pu placer Raymond Barre
Mais j'ai craqué, c'est mal
J'suis là pour baffer les fonblards et matraquer mes phases
Clair, net et précis, fais le 17 ou fais mes lessives
Swag à l'américaine, t'es originaire du 7.6
Déguerpissez vite fait, l'ambiance est tout sauf festive
J'ai cerné l'hémisphère, partout c'est la course au prestige

[Couplet 9 : Lomepal]
Radio Nova en polo Ralph, on est des automates, vous, des hologrames
Rien à foutre, je suis pas Pokora
J'dis n'importe quoi ?
Sur ma voiture, Caba sait que j'ai un porte-quad
J'dis n'importe quoi ?
Caba sait que sur ma voiture, j'ai un porte-quad

[Couplet 10 : Caballero]
Admire le chevalier trancher avec son épée
De flow plus résistante que de l'acier trempé
Les rimes écrites dans le cahier t'enterrent
Une fois mort, tu nourris les plantes
Je pense à toi dès qu'je m'assieds dans l'herbe
J'rédige la légende de Sleepy Hollow
Pendant que l'ennemi révise des répliques de Cindy Crawford
Le ciel s'assombrit, j'ramène dix milles corbeaux à ta fiesta
J'roule le miel gras et j'passe le cierge à ton fils, et ouais
Quand il est tard, les grands XXX débarquent
Brandissent des sbars et remplissent les pages comme personne
Vente illégale de vraies proses, j'récolte des belles sommes
Et je m'offre de l'herbe forte puis j'développe ma glande pinéale
J'maitrise troisième œil d'Horus et XXX
Mon rap te botte, c'est une chose sure, au-dessus, c'est l'Soleil
Voila c'qui s'passe quand des insectes de merde
Croisent des baleines, ça fait...

[Refrain]
Un 16, deux 16, trois 16, quatre 16
Fixpen Singe, Nova, on fait la paire
Un 16, deux 16, trois 16, quatre 16
Fixpen Singe, Grünt, on fait la paire

[Couplet 11 : Lomepal]
J'parle comme un gosse malpoli, (Pute!), ruisseau lyrical
J'suis l'original, les autres sont des Lomepal-copies
Le cuisto dirige ça, confonds pas boire
Une vodka tonique et s'prendre une cuite au minibar
Flingue verbal, le crash s'amorce en douce
Leurs noms, leurs âges, pas d'importance
J'leur rentre dedans à la Code Quantum
Ils repartent le bassin flottant
Tu fais du boucan, piètre morveux
Mais ton temps sur l'ring ne dure pas un tour entier de trotteuse
Te-tar express, le jeu s'avère sec
Mais ce rap me colle au pelage comme une grenade semtex
Le voilà corrosif, je t'avoue que comme deux-trois accrocs
Au micro, j'me sens pris d'un devoir rapologique
Et j'assume ce rôle, j'suis sincère, mes neurones cuisent
Et j'ai la formule pour te créer ce produit

[Refrain]
Un 16, deux 16, trois 16, quatre 16
Fixpen Singe, Nova, on fait la paire
Un 16, deux 16, trois 16, quatre 16
Fixpen Singe, Grünt, on fait la paire

[Couplet 12 : Kéroué]
Ça fait un bail, je m'installe, prise du micro immédiate
J'prie afin d'réunir les conditions idéales
J'mets en place un casting d'actrices de cinéma juste pour un film
Où on dîne sans habits sur un parking 'vec du Heavy Metal
K.E.K.E.R ! Le Do muni d'une batte en bois
J'exploite ma cadence verbale et bats le fer
Taille dans le vercor, prend ma retraite, j'fais l'mort
Dans ma recette, j'bosse, rare les rimes qui correspondent à ma requête
Lequel de tes potes en fera le test, dis moi
J'parle de technique, quoi, mon esprit ne prend pas de chèque
J'reste droit, mon intellect est propre, je m'éfforce d'être vif
Afin que t'aies l'air étonné, j'vais te donner de l'or en seize rimes
On s'intéresse des fois au reste mais c'est rare, j'ai des phases
Qui viennent, la civière est là pour les traîtres et les lâches
Mes textes déménagent, mes phases datent d'hier
J'porjette les flammes d'un briquet pour faire cramer tes sapes
Do !

[Refrain]
Un 16, deux 16, trois 16, quatre 16
Fixpen Singe, Grünt, on fait la paire
Un 16, deux 16, trois 16, quatre 16
Fixpen Singe et Nova on fait la paire

[Couplet 13 : Vidji]
Un 16, deux, je t'en mets plein les yeux
What else ? J'trouve que rien n'est mieux qu'moi-même
Ça vient d'en face, on en est qu'aux présentations, toutes vos amies
Ont des sensations dans les jambes dès que j'entame un nouveau chapitre
Ça tourne au drame si tu redoutes nos agents, sache
Qu'on connaît tous nos classiques sur le bout d'nos phalanges
J'envoie des phases qui couchent du flow comme Jacques-Yves Cousteau
Nombreux sont ceux qui parmi nous s'dopent
Mais font le boulot à temps
T'as la trempe de Dany Boon, je manie full crom'
Repars en moonwalk sans qu'le tapis bouge
Tu choures nos grammes, j'espère que t'as les parties souples
Un paquet d'couches neuves, une blouse pour quelques jours au calme
On fait pas d'photographie, l'avalanche t'ait passé dessus
Jette-moi cette arme automatique, sa cadence n'est pas régulière
On reste souples et agiles, transformation Jackie Choun
Comme un porte-avion, j'arrive lourd
Et tactique comme un pari d'football

[Refrain] 2
Un 16, deux 16, trois 16, quatre 16
Fixpen Singe, Grünt, on fait la paire
Un 16, deux 16, trois 16, quatre 16
Fixpen Singe et Nova on fait la paire

[Couplet 14 : Caballero]
On brûle toutes vos bêtes phases, c'est gratuit
Un classique voit le jour même si le bail se fait la nuit
Des restes de putes sous nos AirMax, j'arrive bientôt pour tout fumer
Comme si j'était dans un bus pour Rotterdam
J'ai ce truc New-Yorkais, aight ! Et la suite
Logique des choses, c'est que les concurrents prennent la fuite
Philly-Phaal monte quand je bouge pas à Paris
Le sable sous la gabardine, fusion des Super Sayan Jin
L'union de l'agilité du guépard, la force du lion
On est la crème, pas besoin qu'nous te le jurions
Pulsions meurtrières, pour me calmer, roule un blunt direct
Met toute la beuh qui reste, motherfucker

[Couplet 15 : Lomepal]
Tu peux m'voir rue de Tobiac, Nike air
Aux pieds, quand j'gratte j'crache des balles comme Dorian Tyrell
J'fais mes trucs tout seul
Aussi vrai que ça te démange de taper "Dorian Tyrell" sur Google
Bref, j'ai du style, mais ils veulent plus de pirouettes
Ils ne savent pas que ma plume de jeune loup
Vaut le prix d'un snuff movie sur le deep web
Un singe ou une perle sur le torse
J'réaliserai mes rêves purs de gosse
D'ailleurs j'compte bien révolutionner l'jeudi soir
J'ai le pouvoir de refaire l'histoire
J'suis venu brûler vos têtes, levez vos extincteurs à la Bellevilloise
Y'a de moins en moins de sérieux bosseurs
Les emcee baclent leurs écritures comme de vieux docteurs
Mais nos mixtapes flinguent
Les autres flippent c'est simple
Ils ne sont pas prêt pour l'impact qu'aura le Fixpen Singe
Vidji, Kéroué, Caba, Meyso
Sous les couleurs de Grünt, pour les soupeurs
On prépare le miel des abeilles jaunes

[Couplet 16 : Vidji]
C'est pas l'sentiment d'intrusion qui rongent la France
Ni les textes Fillon mais les rêves de millions
Pris la main dans l'sac de ceux qui n'font qu'la tendre
Face aux forces adverses, on traverse l'apocalypse
Mais qu'il faille être brave ou martyr, je n'serai pas votre homme car
J'ai mes propres limites mes propres taches
Si rien ne sort de Vidji, rien ne remplira ses poches
La musique joue un air d'époque en fond d'toile
Me rappelle quand j'me demandais encore
Pourquoi faire des gosses dans c'monde froid
La vie, c'est absurde, y'a pas de responsable
Ces rimes sont la chronique d'un damné d'ailleurs c'est mon patronyme
J'recherche un idéal pur, à charge de revanche car
Ce n'sera grâce et à leu 'sness qu'on fera notre bille
Oui, j'rêve d'une victoire éclatante avec la mention stylée
Quand j'rappe, j'ai jamais besoin d'réclamer l'attention, qui sait
C'qui peut arriver donc j'veux pas ramer dix piges, dès
Que j'empoche le cash des petits certs-con, j'repars avec Easy Jet
C'est vite aif', aucun style de forme
Le vice de Tom Selleck
OK, j'me suis cassé la gueule mais c'est pas grave
Pour m'rattraper, j'envoie une disquette simple
C'est Grünt, Nova avec Fixpen Singe

[Couplet 17 : Kéroué]
J'me ferai une joie de devoir te caner mais j'crois qu'ce soir
J'ai la flemme de faire quoi que ce soit, pas de choix de thèmes
A toi d'voir, j'm’assois deux fois sur ta tête, je prépare la mixture
Qui brûle, promis juré, croix de bois, croix de fer
La force centrifuge te broie le cerveau, je m'explose
Il serait temps qu'j'diffuse de belles proses même si c'est sans issue
Ambiance de fête foraine, pauvre merde, on va t'brosser
Crosser tes pommettes avec du velcro, garde tes problèmes
J'm'en contre balance, t'as pas une once de talent
Avec ta tronche de quarantenaire, tu comptes me battre ?
Renseigne-toi, tu t'trompes de gars, nan ?
Un tour de cadran à ma montre
Je fonce sans conséquence, j'te plombe le bas-ventre
...la louche est prête
Un couplet de plus, ça vous énerve, tant pis
...c'est de vous faire grandir, sans rire
L'album déboule à grande foulée, j'ai laissé la porte entrouverte
J'remets l'couvert donc soupez avant d'couler
Soupez !

[Couplet 18 : Caballero]
Tu voulais qu'j'parte mais j'reste là, dans l'fond, t'aimes ça
Dès qu'j'passe à l'action, j'fais l'taff
J'me plonge dans mes cahiers pour sortir la tête de l'eau
T'sais pas qu'ma passion c'est d'la natation ?
Putain, qu'est-ce que j'ai ce soir, je sais pas
C'est pas grave, j'ai fumé un peu trop de wax
Tout ça, ça s'passe à Bruxelles, c'est abusé
Tu sais bien que j'fais que carburer
On m'appelle Method Cab
Tu sais bien, j'fais qu'du Ralph Lauren
Pas d'problème, saleté d'pétasse
J'suis un pro en impro, j'fais des ABBA
Impénétrable, j'me suis rattrapé
Cavalier est là donc tu vas cavaler

[Couplet 19 : Lomepal]
On est tous obsédés par la vengeance et les représailles
Merde, ce n'était pas le vœu d'mes aïeux
Plus l'temps d'pleurer, ça y est, les plus nerveux déraillent, quoi
C'est partout comme ça, il n'y aura pas moins de querelles ailleurs
La raison a foutu l'camp et les plus forts perdent
La boule juste en bousculant les faibles sous le tramway
Quoi, hein ? Parce que tout l'monde aime le goût du sang
Seulement personne n'est assez honnête pour se l'avouer
J'compte plus les défauts des hommes, en manque de sexe
Les fils de pute emmagasinent trop de testostérone
Problème d'égo et d'honneur mais qu'est-ce qu'tu veux ?
L'être humain avait appris a faire du mal avant de faire du feu
J'essaie d'vibrer mais j'te jure que c'est stressant
De perdre son temps alors que son futur rétrécit
J'crains plus l'déces, nan, j'ai juste peur de pas
Avoir le temps d'tout faire en seulement une décennie
Tous mes frangins l'savent, rien qu'depuis hier
Moult dents ont été ramassées à la petite cuillère
J'ai déjà été soudainement plein d'rage mais j'suis fier
De jamais avoir eu l'inconscience de shooter dans un crâne
Mieux vaut esquiver ses ennemis comme à Mario-
Land, reste discret, reste peace
Mais, s'il le faut, combats la violence par la violence
Même si c'est loin d'être une étape passionnante

[Couplet 20 : Vidji]
V'là un hymne national, attends que je t'explique le truc
Les plus naïfs se prostituent, parle moi du prestige de l'uniforme
Un truc si rare qu'ils en ont presque le cul qui transpire
Avertissement ultime avant qu'on achève les survivants
Parle moi de lexique, de multi, bon, excuse-moi mais
C'qui excite le public, je m'en tape les couilles avec une raquette
J'aime pas les starlettes hautaines, me parlez pas d'mes problèmes
On aurait plus vite fait l'tour en Jeep qu'en reliant Mars et Beauvais
Parle moi d'un système où les valeurs sont les bonnes
N'aie pas peur, on t'escortera jusqu'au bal Cendrillon
Mais reste lucide quant à ceux qui changent de marque selon les codes
Car ils savent se fondre et forment un cadre où l'argent triomphe
Paw ! Dis moi que t'aimerais donner des cours d'art abstrait
Continue d'jacasser histoire que j'me foute par la fenêtre
Et j'ai pas la fin d'ce texte et j'aurais dû l'préméditer
Mais c'est pas grave, au mic, j'vais les exterminer

[Couplet 21 : Kéroué]
C'est ouf, ma voix s'harmonise au son d'la basse
Écoute, j'rappe pour parer les coups d'battes
Tel un moine shaolin, j'carbonise ma proie
Façon Stakhanov, m'raconte pas ta love story coquine
Ou alors ta carotide sera froide
Prie, car t'agonies, ça s'voit
A chaque shoot, j'humilie le pivot
Switch, tu piges vite le niveau
Aussi vrai qu'un alcoolique a soif
Ou qu'un commissaire s'assoit
Sur des jolies bavures commise par la police chaque soir
Frappe à 10 mètres, t'es mort dans l'épisode comme Trivet
A coups d'lames de Gilette Mach 3, toujours en finesse
J'tire sec les ficelles qui dirigent les pin-ups
Une pichenette sur l'deagle, le business s’accroît, efface l'ardoise en vitesse
Sanguinaire, l'instinct primaire en disette
T'es intrigué mais tu t'es pris des chiquettes narquoise
La gentillesse est parfois un vilain défaut
Si l'un des nôtres est impliqué, j'm'invite, presse la détente
C'est sans l'bruit des sirènes que j'm'enfuirai par l'toit
Y'a quoi ?

[Couplet 22 : Caballero]
Ma victoire, ma victoire
J'y crois parce que j'ai foi en Dieu mais surtout parce que
Toi, on dirait moi en vieux et qu'moi on dirait toi en mieux
La finesse dans chaque prose, t'es peut-être dans l'building
Mais depuis il pue l'caca et c'est pas un problème de chasse d'eau
J'les chambre, j'les terrasse deux fois plus, j'vaux l'prix d'un château
Je suis deux fois plus le boss comme un chameau
Les grands me tirent leurs chapeaux car c'est vrai
Qu'il y a plus que des cons maintenant et sans prétention
J'rends ce Rap de merde beaucoup plus convaincant
Chut, gros...
Est-ce que t'entends la mélodie du changement ?
Bruyante et instoppable comme une chute d'eau
La famille du Hip-Hop je m'en branle, ils pensent franchement
Être mes jumeaux mais ce sont mes enfants, han han
Ouais, Caba vous l'a dit, appelez-le Papa ou Daddy
J'ai toujours pas d'tatoos qui tapissent ma face
J'ai toujours pas d'amour pour les sales
Pouffes comme ta petite nana
Dans tes rêves t'es Chris Brown, tu t'tapes Rihanna
Dans mes rêves j'fais comme Chris Brown, je tape Rihanna

[Couplet 23 : Lomepal]
Le temps presse, il m'faut l'pouvoir de Piper avec le peu que j'ai
Je m'entraine sans cesse à faire d'grands textes
C'est comme un gros tournoi de Fight Club
'vec des placements d'maîtres dont les rimes
Ne sont que la forme sournoise de l'iceberg
En bref, une science sacrée, le genre d'merde qui les rend faibles
En scred et les enterre à l'usure comme de l'amiante cachée
J'écris, décide et cette vie durable m'a l'air précieuse
Précis, j'aiguiserai mes rimes jusqu'à c'que ça crève les yeux
A l'écart, j'me cache au calme pour esquiver les esprits vider
J'attendrais calé là qu'ces salauds s'crachent
J'suis pas méchant mais j'ai milles idées
Et j'rentrerai dans la légende, quitte à passer par l'échafaudage
Le style de vie des pires givrés
J'gratte avant qu'ces fêlés m'arrache le rêve de rimer puis d'briller
Entêté, j'ai la rage de perdre mais j'essaie d'éviter mes ennemis
J'veux pas finir enterré avec la hache de guerre

[Couplet 24 : Vidji]
J'suis puissant dans mes textes, diligent dans mes ffaires-a
Je m'introduis brièvement, j'taffe précis mais j'encaisse cash
J'ai pas des milliers d'plans, frère, ça dépend qui les demande
Mais s'il s'agit de billets d'cent, là, t'es prié de m'en faire part
La technique est ancestrale, les outils modernes
On étourdit vos têtes, suivez-nous, c'est rect-di et sans escale
Han ! Ta tape c'est de l'eau d'Javel
T'es pas un démon sur la piste, l'ami, arrête les Vodka-Get's
J'ai jamais serré d'orvaltaise mais faudra p'têt, c'est l'occas'
Tu crois qu'tu t'sors d'affaire mais votre Altesse est loquace
Trop tard on a pété votre starters, accepte les choses, la perte est totale
Y'a pas d’ex-æquo avec les clones, ta merde est trop démodable
On va pas baisser les bras ni t'prouver par A plus B qu'c'est légal
Quand j'rappe, tu vois le D.A réajuster ses Ray Ban
Dans l'sas, on met des droites comme Cassius Clay
On prépare une attaque musclée, on a su rester en place

[Couplet 25 : Kéroué]
Chaque verset, c'est pile dans l'mille, j’exerce ma force et file tranquille
Dans les hautes sphères, les autres se perdent car j'les distance vite
Atmosphère propice à l’austérité, pourtant nous prospérons
Les faux s'prosternent, sans gros chèques nous opérons
J'profite pas trop des clichés, j'ai pas ma tête sur des prospectus
J'cogite car trop d'vérités se sont cachées dans des procédures
Nos études s'résument à penser à des phases qui butent
Le Rap s'diffuse partout, j'y rajoute juste un peu d'attitude
C'est concluant dès le premier essai car
Je vise la coupe, la louche d'or présentée sur un réceptacle
La concurrence essaie d'cacher nos compétences, on
Gratte sans complaisance sur des cahiers, du papier Canson
Donc j'parle, constate qu'on a encore d'la route à faire
Toute la semaine dans c'Rap jusqu’à m'en foutre la gerbe, c'est comme ça
Je pense à tout lâcher mais l'doute amène de bonnes basses
Pour vous la mettre, j'attendrai pas que tout ça vienne de votre part

[Couplet 26 : Lomepal]
Ont-ils fait de moi un ténébreux barjot ?
Imagine deux épées de Dark Maul à chaque extrémités de l'épée de Dark Maul
Crampons sous la plante du pied, mitraillettes aux bras !
L'âme d'un aventurier, les réflexes d'un super soldat
Lomepal est un drôle d'oiseau, sortit de la foire aux monstres
Quoi d'autre? Je me dévoile au monde, tu veux me voir mort?
Compte la-dessus et bois de l'eau, tout mes ennemis flanchent et perdent
J'ai un arc qui lance des flèches pleines de guano
Ne tremblez pas, mesdames messieurs
Je suis gentil même si je lance des lasers par les yeux
Mon corps peut canaliser trente piles emmagasinées
Dents de tigres et branchies, j'agrandis mes capacités
Vous pensiez percer tout les mystères, mince!
La Nasa vous a caché le Fixpen Singe
Ras-le-bol, nique la flotte, je bois que des 16
Je viens peut-être du futur comme Arnold, hein!

[Couplet 27 : Caballero]
T'as peut-être passé dix piges à m'espionner
Mais dans l'fond, connais-tu vraiment Caaab?
L'hybride amélioré, issu des codes génétiques de Morpheus et de Gandalf
Hein, ouvrez vos esgourdes, ou je vais finir par les violer
Slurp slurp, allez venez goûter nos belles soupes
Bien chaudes, donc faites gaffe au brûlures
Pur jus et volupté, je ne fait qu'évoluer, priez pour que je ne mute plus
Jamais le spliff s’éteint, stylo et micro chromé
Regarde comment ils brillent, mes flingues
Vos idoles on les verra plus, les boss vont en virer plein
La Nasa vous a caché le putain de Fixpen Singe !
Qui vole trop haut, qui est dans le ciel, qui dirige l'avion?
Qui détient le savoir des anciennes civilisations ?
Hein? Qui, hein? C'est bien l'oozaru qui fume son blunt
Oublie la cig' et son petit singe

[Couplet 28 : Vidji]
Hein, je suis un MC créé de toute pièces
Issu d'un croisement interdit entre un Yéti et douze hyènes
Je ne m'inquiète ni des poules qui mordent, ni des imbéciles
Rajoute une pincée de shit, des clous de girofle
Et vient servir cette soupe tiède
La tienne est la plus insipide et fade de l'année, je garde
Les yeux tournés vers l'infini, les astres m'appellent
Ce que voudrait bien Vidji, c'est le plein de phillies blunt
Une petite meuf, des disques et un flingue qui tire des tasses de café
Le style est simple et file des migraines dingues
On l'a dit la Nasa vous a caché le Fixpen Singe
Je suis la fusion entre une étoile et de l'orange bud
J'ai vu se déployer notre empire quand tu nettoies les chiottes en pleurant
Plus fort qu'Harry Po-tter
Je fais des petits tours de magie quand je transforme tes bijoux de famille en Knacki ball
Trunks m'arrive à la cheville gauche
En guerre faut dépenser sans compter le cash
Venez dans notre agence, on fait le taff'

[Couplet 29 : Kéroué]
Je sors du labo rafistolé comme Frankenstein
Ils chopent la gangrène mais me sortent encore la même rengaine, je taille
Des couplets troubles, tout ceux qui poussent et qui s'empressent trop
Les tirs-au-flanc fuient au loin, j'ai mis au point de rites ancestraux
Courez tous, j'écoute et fous par terre ta collec' de CD de merde
Ça fait des semaines que j’attendais de régler ce dièse
J'ai les yeux verts mais parfois, ils deviennent rouges
Le ciel se couvre, dans le noir ça reste impossible de déceler le piège
Fuuusion! Pulsion meurtrière
Toujours au même endroit que la veille, à la même heure qu'hier
Fuuusion! La mutation s’amorce
Bouffée de chaleur tous les quarts d'heure
Tes pulsations s'accordent au compte à rebours de ma bombe chimique
La Nasa vous a caché le Fixpen Singe
Plus d'actions à quatre, à jeun avec mes condisciples
En décalage par rapport aux artistes mesquins

[Pont]
Vous verrez bientôt notre alliance plomber le tas
On est nés par la science, c'est par la science qu'on crèvera
La fusion de cinq gagnants, tous brulants d'impatience
Venus dépecer les hommes, c'est de la viande qu'on laissera
Fuyez, vous verrez bientôt notre alliance plomber le tas
On est nés par la science, c'est par la science qu'on crèvera
La fusion de cinq gagnants, tous brulants d'impatience
Venus dépecer les hommes, c'est de la viande qu'on laissera
Fuyez!

[Couplet 30 : Lomepal]
Primero ! Leur travail est bâclé, gâché
Mais leurs clients ne sont pas lassés, j'suis fâché
Donc j'éveille leurs âmes, allez, on est des seigneurs, sachez
Qu'on détient la meilleure came que tu peux acheter sur le marché, putain
Segundo ! Dans mon sweat propre, je mâche un chewing-gum
En sachant qu'le jus qu'on cuisine vaudra quelques beaux milliards
Brillants comme des louis d'or, admirez notre filiale
Cuisine de rimes aphrodisiaques, les auditeurs vont jouir fort
Tercero ! On tient leur jeu dans les mains, c'est plié
Le nom c'est Fixpen Singe, au cas où on vous demanderait d'synthétiser
Maintenant l'terrain est miné, oui, on bosse dur
La concurrence reviendra un 31 février
Laisse le bail se faire, j'suis ailleurs, certes
Mais j'ai des projets ambitieux comme Heisenberg
Gildas... Mes équipiers traduiront
Personne ne sais ce qu'on va devenir mais je m'inquiète pas/
Puisqu'on fournit cette merde en gros ou au détail
Les concurrents font demi-tour et rentrent au bercail
Fixpen Singe, la poule aux œufs d'or, créateur du nouveau jeu
Le boulot sera fait avant la deadline

[Couplet 31 : Caballero]
On s'introduit par toutes les failles, on fait l'bail
Manigance avant la deadline, verre d'Hei-
-neken et gros pèt, aight !
Pour être rempli de Force comme les couilles d'un Jedi
Gonflé à bloc comme ma bulle d'air, prêt à préparer l'produit
Mes neurones puisent dans mon stock de vocabulaire
Il n'y a qu'de l'or au bout d'la chaîne de montage
Oui, quelle bonne alchimie entre les quatre bijoutiers, achète ce bon Rap
Il te sera délivré par l'un d'nos dix coursiers, on dépose des cadeaux
Dans tes petits souliers comme le Père Noël, en gros...
On t'amène le son rare en échange d'un chèque
Est-ce que tu acceptes le contrat ?
Fly comme une descente en skyfall
L'entreprise fonctionne toute la nuit comme un night shop
Quelle horrible chaleur, la manufacture surchauffe
Une fois prêt, les colis seront livrés pile à l'heure
On fournit cette merde en gros ou au détail
Les concurrents font demi-tour et rentrent au bercail
Fixpen Singe, la poule aux œufs d'or, créateur du nouveau jeu
Le boulot sera fait avant la deadline

[Couplet 32 : Kéroué]
Réellement efficace, caché dans le maquis avec mes potes
Près du grand canyon, je prend le calibre dans mes virées en bagnole
J'organise un effet de mode bien avant que t’arrive
Manie l’aisance, la rime, pour ne pas défiler quand ça cogne
L'aisance m'anime, je dois me mettre à couvert
Les séquences de ma vie gravitent en abritant des tas de soucis
C'est marche ou crève, le crâne se bousille à la vitesse des balles
Tous les gars rabougris je les canne à coup de rimes pour ta gouverne
J'avoue je perd mes nerfs, j'efface mes souvenirs
Je me met échec et mat seul, c'est la que/
Je me rend compte que je ne peux pas courir, c'est ce que ces garces veulent
Je me met à sourire, c'est pendant que tu roupilles que l'écart se creuse
Et je ne peux pas me soumettre, j'ai assouvi mes envies sans ça
Dans le silence je pratique ma mise en place
Et je ne sais pas, je pourrais me tromper sur les songes qui m'angoissent
C'est long, j'ai oublié le décompte mais bon, quoi qu'il en soit...

[Couplet 33 : Vidji]
Je me branle de tout avis, reste tapis dans l'ombre
Ils n'ont pas conscience de la longueur d'avance qu'on a prise
Fly, on se manifeste, le bâtiment fume
Y'a comme un goût de Jamaïcaine
J'ai pas pris le temps mais ta mixtape, on dirait Shaggy en nul
Si personne veut financer nos recherches alors qu'ils crèvent
Qu'importe qu'il grêle, qu'il pleuve, tes corvées de bois/
Ne mise pas tout sur ta bonne étoile, les mauvais doivent repiquer
A moins que vos projets sois mieux ficelés, retenez vos pets foireux
J'incorpore les données comme Spock, fly comme XXX
Quand j'agrippe le microphone, c'est sans me forcer, quoique/
Le Cab ne vient jamais les mains vide, et ça peut XXX
Ce que j'ai soif, vivement qu'on fête leurs pots de départ
Qu'on graille leurs stocks
Je regarde le cul de mon XXX le temps
Je continuerai de croire que nan
Jusqu’à preuve du contraire, je fais pas des textes pour qu'on les retiennes
Les chiennes restent assissent une fois le dièse administré
La seule limite c'est le ciel, papi

[Couplet 34 : Caballero]
J'm'enfume, j'cogite sur l'banc, j'suis très perplexe
Et ouais, mes rêves se sont pendus au fil du temps
C'est sûr, c'est chiant d'faire parti des gus méfiants
Qui dégustent les stupéfiants loin d'tes soirées et d'ces putes déviantes
Depuis qu'je suis minus, j'perds mon temps
Comprends qu'j'sois au rendez-vous à la bonne heure, si tu payes comptant
J'aime noyer mes peines, j'ai fait qu'festoyer ces semaines
Mais l'truc, c'est qu'plus tard, y'aura personne pour m'nettoyer les fesses
J'ai fait qu'm'éloigner, c'est vrai, j'ai peur de bâcler l'futur
A force de vouloir déployer mes ailes avec une plume
Cannabis et amertume, au secours, j'suis trop saoul
Devant la porte et j'arrive pas à viser la serrure
Paralysé par ces trucs qui rendent fou
Enfermé dans cette étrange routine
Mes textes servent à tapisser ma cellule
Mesdames, messieurs, j'voulais pas ça, c'est pas sérieux
J'me dégrade et j'crâme des grammes les yeux rouges écarlates
J'suis pas fou, juste un jeune d'aujourd'hui et l'quotidien me lasse
Et ouais, mon pote, c'est aussi simple que ça

[Couplet 35 : Lomepal]
Y'a plus de suspens, ici pour se tuer, la route est courte
Mon but, devenir une tête, et être sur tout les coups
Mais nique le succès, je me fiche que tu me prennes pour le meilleur de la classe
Nan je veux juste l'être dans les yeux de ma femme
Je perd mon temps à souhaiter des trucs que j'aurai pas
Faut que je m'active avant de croiser le chemin de la Santa Muerte
Y'a plus de repos c'est grave, j'ai peur de la chute
Puisque dorénavant je sais ce que c'est que se retrouver sur le haut des marches
Décor lugubre Parisien, dans l'encrassement
Pas le temps d'attendre la chance en me grattant le bulbe rachidien
Finir en tas de cendre, je te jure que ça me dit rien
On veut me faire croire à des rêves, dormez, personne ne dupe le magicien
Je fais pas de crasserie, mais je m'inquiète partout
Car être un chic type c'est joué au frisbee avec un piège à loup
Le temps file vite, certains le gaspillent à faire des emplettes
Mes rêves sont partis avec mes dents de lait, Pal!

[Couplet 36 : Kéroué]
Bloqué sur le départ à contresens
Je ne fais que pense à la distance qui me sépare des gens que j'aime
C'est ceux à qui je pense, sans dec
Pas le cœur à danser, je crains les ralentissements
Que mon existence ne laisse qu'un ramassis de cendres
En bref, parfois ma vie me semble être un long fleuve agité glissant
Je suis le seul à [griller]? dans l'assistance
En un clignement de paupière, filé vers une résidence côtière
Devenir propriétaire d'un lotissement
Mon accomplissement personnel noyé dans un seau de bière
Rêvant du prix d'un loyer au poignet
Donc allons-y sans faire de problèmes
En fait y'a trop de mecs et de salopes qui flanchent
Prises dans cette immense biosphère
Moi qui me voyait en voilier, le coup de la réussite est alléchante
Je te conseille de faire vite si t'as les jambes
Traitrise ou allégeance restent les seuls mots d'ordre
Range ton gun poto, c'est sois la traitrise ou la légende

[Couplet 37 : Vidji]
On avance à couvert, combine la nonchalance à la souplesse
Le reste crache dans la soupe, on fait le taff, ou presque
On attend que nos atouts deviennent décisifs
Perte d'équilibre lorsque les acouphènes récidivent dans la tempe
On rêve en marchant, s'fait engueuler toute les deux secondes
On reste en marge, on aime sans peser le pour et le contre
En ébullition permanente, pousse le self-control à son max
Les munitions s'étalent, d'où le fait qu'on chope l'avantage
T'as pas compris? Tu t'es trompé de portes, de jeu et d'rôle
Tout le monde se moque de ce que tes gogo-danseuses accomplissent
Quand on à les idées claires, on ne conteste pas mon shit
Le chrono presse le pas en stress car c'est la perle rare qu'on chie maintenant
On smoke des joints purs
Postés loin des brutes qui finissent les jointures en compote
Tu confond soft et pointu
C'est propre et soin, tu connais nos mises en place
Il y a deux choses qui ne changent pas:
La qualité des bombes qu'on poste et le point de chute

[Couplet 38 : Caballero]
J'entame la session, tu ressens la pression quand j'assure
Qui est le meilleur ? J'suis la réponse à ta question
Les écrits d'ma légion sentent la thune
Tous affamés, prêts à t'sauter dessus comme mes espions dans la brume
Retourne faire des flexions sans abuser
Même sur-entrainé, face à moi tu repart avec des lésions
J'me presse de faire le ménage vu qu'on devient trop vite poussière
J'suis le colis sous le siège : explosion à la hollywoodienne
C'est avec dévotion que j'frappe le mic'
Tu veux qu'on parle Rap ? T'inquiète, j'ai plus que des notions
Pendant que l'élite vomit tout l'miel, on nous refile du vinaigre
J'rêve de mordre la main au patron d'la maudite fourrière
La mélodie accompagne l'éclosion d'mes scorpions
Apparus ici-bas pour faire taire les morpions
J'traîne qu'avec des mecs fiables mais on va pas se plaindre
Dehors, c'est la jungle, pour survivre accroche toi à n'importe quelle liane
Le Corbeau est trop nostalgique, poto
J'vois la vie comme une photographie en couleur sépia, c'est indéniable
J'mérite des liasses, qu'est ce qu'y a ?
J'viens manger ta part sans qu'tu l'saches comme le ténia
J'roule mes niaks, j'deviens bestial, génial
Serial-killer, dis-leur, comme Freezer mon style est impérial
J'leur fais pas peur, j'parais sociable
Qu'ils fassent le saut d'l'ange sur ma bite
S'ils aiment pas, ils peuvent aller au Diable
C'est vrai qu'j'suis blanc, c'est vrai que j'm'appelle Artur
Mais, ta soeur, j'l'appelle Josiane et elle goute à ma teub après l'cognac

[Couplet 39 : Lomepal]
Je suis toujours pas sur un resto sur bord de fleuve avec des putes snob
Bref, faut que je sorte du neuf, parait que c'est dur, pote
Parfois je me lève de bonne humeur, et puis je me branle un coup
Et après j'ai plus de force, hein!
Yo yo yo, c'est ps grave, c'est parfais, j'ai plus de force
On dirait que je viens de m'en taper une, hein!
Ça c'est sur, je viens pas casser le sucre
C'est comme ça Lomepal, tu vois que je fais ça en 4 mesures
Un peu plus, la volvic jus de fruits exotiques
C'est comme ça, Lomepal, tu sais que c'est le meilleur en égotrip
Et si je veux, lache pas la mélodie
Je fais ça, c'est possible et je fais des génocydes
Comme un terroriste, les "é", "o", "i" c'est ce qui a de plus facile
Mais lâche des rimes comme Jurrasic Park
Ou bien suce ma bite, ça ça devient plus drôle
C'est comme ça, Lomepal, tu sais que c'est comme toi
Sauf qu'il est bien plus chaud, bref
Je fais des rimes avec la diphtongue
Toi tu sais même pas ce que c'est, donc vas-y fils plombe
Arrête le rap merde, je préfere ça que pour moi
C'est comme ça Lomepal, je ne cesse d'être courtois
Donc, fermez la!
Je sais que c'est rare, je reste respectable
Donc tu va me lécher le dard sur un réceptacle
Merde, c'est comme ça, et j'en ai encore d'autre, et cetera, et cetera
Blackberry, Blackberry, iPhone, rien à foutre de ce que ta sale conne t'avait dit
Merde, moi je rap que de la merde, et si je veux, je rappe des trucs bien
C'est comme ça Lomepal après je dirai plus rien
Où encore je dirai des merdes genre, je te l'avais dit
Je te l'avais dit... Fixpen Singe!
On l'a fait, on l'a refait, on la refera
C'est comme ça, on a l'arsenal
On rappe ce rap, hein hein!

[Couplet 40 : Vidji]
Catégorie pit, on s'bat pour un os à moelle
Vos critiques me font l'effet d'une brosse à poils souples
Guette de gauche à droite, dans cette course, on exécute au rasoir
Si l'oratoire est choqué, dites leur qu'ils devraient plutôt s'asseoir
Nous, on sait de quoi tu as peur, ton groupe est caduc à ct'heure là
Méfie toi du cracheur d'flammes, tu nous connais
Tu nous as vu à l’œuvre, les gars survolent le domaine
On t'colle la tête avec le plat d'une crosse de hockey sur le carburateur
J'suis complètement calme, le fait de m'associer me cadre
Dès que j'lâche un texte, on m'traite de cachottier
Balle au pied, je frappe un boulet d'canon, le singe sur vous
C'est pas bon, je crains que vous n'soyez pas assez préparés
Allez, laisse, ils sont minoritaires
Si tu t'impliques, nos filières vont t'lâcher
Le niveau d'migraine monte puis l'ciel s'assombrit
Tu vomis tes trippes au petit dèj' quand les chiffres officiels tombent
Ça fait...!

Si les paroles de 'Où Est Le Love ? ' contiennent des erreurs, laisse nous un commentaire. On fera le maximum pour les corriger dans les plus brefs délais.

Hey ! Suis-nous sur Facebook !

Lâche ton Commentaire