Révolution urbaine - Qui écouter ? (Lyrics - Paroles)

Par , publié le 10/03/2014 à 21:41 - 1 033 vues
0 J'aime 0 Je n'aime pas

Révolution urbaine - Qui écouter ? (Lyrics - Paroles)

Révolution urbaine - Qui écouter ? (Lyrics - Paroles)
[Intro : Brigante]
C'est bon, tu m'entends là ?
Révolution Urbaine

[Couplet 1 : Makiavel]
Laisse-moi te raconter mes débuts dans la vie
Mon père voulait que j'fasse du foot pas de la ‘sic
Ma mère, elle, en fait, elle voulait d'une fille
Quant à moi, personne ne m'a demandé mon avis
Oui mais les deux me disaient : "Pense à faire des sous"
J'pense aux voisins du dessus qui trafiquaient l'EDF
Petit et déjà rusé, oui, j'ai pris des coups
Car je séchais les cours en attendant la vie de rêve
Mes potes sont en hass et veulent voir des meufs
Ma meuf, elle, me répète que j'vois trop mes potes
La drogue dans la tête, la tête dans la merde
La merde, c'est la drogue, bref, tu connais l'époque
Le prof m'a dit d'aller travailler pour le SMIC
Le dealer m'a dit qu'on gagnait plus à vendre du shit
J'suis perdu, un coup c'est oui, un coup c'est non
Même si la vie est courte sache que la route est longue

[Refrain : Briganté]
Maman ne fait que crier, elle me dit d'aller prier
Le soir, quand je sors, je sais qu'elle ne dort pas
Mais mon pote, lui, est griller et ne pense qu'aux billets
Ce soir, il veut qu'on braque la bijouterie d'en bas
Dis-moi qui écouter ? Dis-moi qui me fait douter ?
Dis-moi qui écouter ? Dis-moi qui me fait douter ?

[Couplet 2 : Briganté]
Mon père m'a dit : "Mon fils continue c'que j'ai entrepris"
Sois pas de ceux qui s'cassent le dos pour une entreprise
Voilà déjà quelques années qu'on persiste
Tout en fredonnant nos convictions sur des airs tristes
Ma daronne, que dieu la bénisse
Elle m'voyait docteur quand certains m'voyaient ébéniste
On t'fera croire qu'tu n'peux être une étoile
Et qu'tu n'pourras pas dessiner la gloire sur une de tes toiles
On m'a dit "Vis tes rêves, peu importe leurs règles"
La vie est assez belle pour en tenir les reines
Et j'm'éveille avec le sourire d'mes petites merveilles
Et chaque couplet sera un placement pour leur Eden
Et même si j'avance dans l'noir
J'continue l'combat, malgré les coups bas
Et si ça marche pas
J't'appellerai p't'être pour braquer la bijouterie d'en bas

[Refrain : Briganté]

[Couplet 3 : Zino]
Mon grand frère m'a dit d’arrêter de jouer les cons
Ou bien je finirai par errer sous les ponts
Papa me disait d'aller visiter le monde
D'autres m'ont dit de rester, je n'vais pas citer de noms
Certains sont condamnés pour des histoires de cons
Font la guerre à la Montana et ça pour des histoires de pains
Après tant d'années, on a attendus tant de temps
Les rides à Geneviève de Fontenay sans le fond de teint
Le riche m'a dit : "Pour t'en sortir, il faut de l'or"
Le pauvre m'a dit que l'or se trouvait auprès des cœurs
Que l'avenir appartient à celui qui vit à l'aube
Évitez le pire alors et ça pour le meilleur
J'ai choisi de crier, j'ai choisi de prier
J'ai choisi de vite envoyer des mandats
À tous mes potos griller, avec qui j'ai grandi et
– qui eux préféraient braquer la bijouterie d'en bas

[Refrain : Briganté] (x2)

Si ces paroles contiennent des erreurs, tu peux les corriger en cliquant sur le bouton Correction ci-dessous.

Révolution urbaine

Titre: Qui écouter ?
Tags : Révolution urbaine,
Envoyer
Favoris
Correction
Embed