The Shin Sekai - Dévergondé (ft. L'Institut) (Lyrics - Paroles)

Par , publié le 17/01/2014 à 17:49 - 2 175 vues
0 J'aime 0 Je n'aime pas

The Shin Sekai - Dévergondé (ft. L'Institut) (Lyrics - Paroles)

The Shin Sekai - Dévergondé (ft. L'Institut) (Lyrics - Paroles)
[Refrain : Dadju] (x2)
Bienvenue dans les coins sombres où les mineurs sont dévergondés
Où les rails de coke guident les petits frères qu'ont laissés tomber
Wake up, six du mat', réveil forcé : descente des condés
Suffit d'une balle perdue pour tout éteindre, l'ambiance est plombée

[Couplet 1 : Abou2being]
Une vie XXX m'aura coupé du kickeur, mes rêves sont tes cauchemars
Droiture, stupeur, honneur, fureur : j'garde mes principes au shtar
J'sens qu'j'ai l'avis d'un hôte, et pas la vie d'un autre monde, l'démon bouffe mes entrailles
Si mon Glock s'enraille, et que je loupe tes kheys, direct, j'sors ma lame, les entaille
J'viens pas pour faire des détails, rafaler le bétail
Té-ma' : ma concurrence n'est pas d'taille, j'bouge mes pions, remporte la bataille
De l'encre sur les lèvres, du sang sur le glaive
Du bif' dans les rêves, c'est nous la relève
Toujours frais et prêts, XXX font les XXX
L'Institut, Shin Sekaï : mauvais élèves

[Couplet 2 : Insolent]
C'est l'kerlouch qu'écoute pas, à la barre, j'suis coupable
En France, ça pue la merde : j'ai l'impression d'vivre dans un trou d'balle
Pour nous, les portes sont fermées même si on est bien élevés
Même en costard LV, ces bâtards nous recrutent pas
C'est Inso' : le découpeur, bigo, ramène-moi ton Senseï, je le décapite
Tu peux me follow sur Twitter, j'suis un mec de la street avant d'être un putain d'artiste
Wati B en force, L'Institut frappe pour de vrai, j'vais pas t'mentir
MC, j'peux pas t'sentir, fuck you, ainsi soit-il

[Refrain : Dadju] (x2)

[Couplet 3 : John K]
Oui, ça m'arrive de faire des couplets gores pendant que certains font des portées [d'porcs?]
Engraissé par le budget, plus besoin d'effort, besoin d'être [en bien?] dans la boîte à métaphores
Désormais, j'vais opérer, marre de m'endetter
John K n'a plus le time, il bombarde sur voie ferrée
Bâtard, tu vas plaider, tu vas voir c'que ça fait d'être pressé
De baisser culotte pour XXX
Mais dis-moi comment prendre du recul, quand t'es en retard : il faut qu't'avances
Les minutes s'gâtent, les années passent, et ça fait trop d'temps qu'on attend
Derrière les XXX, pas XXX, c'est un espoir ton compte en banque
Mais qu'est-ce qu'tu m'parles, tu pollues l'air depuis ta naissance
Bâtard, si j'me fais du mal et me salis, c'est pour sortir maman d'la hass
Et pour ne pas finir, un jour, là-bas, au placard
Si t'entends mon son dans les ondes
Handek, je vais découper des MC, il y a du sang dans les bacs

[Couplet 4 : Dadju]
Toujours posé là où tu n'm'attends pas
Ne parle pas d'oim', j'suis à cent pas
Derrière moi, c'est les cadavres qui s'entassent
Devant moi, les futures filles qui fantasment
Tu rêves de devenir Miley Cyrus, dès qu'il s'pointe, tu smile et cé-us'
Pour du blé, tu l'laisses planter sa putain d'graine dans ton utérus
Dire que mon addiction me dicte ma duite-con
En comptant mes combats, on m'compare à King Kong
Pour combler le comble, j'dirais qu'on devrait comprimer le game dans des conteneurs contenant des consoles
T'es content ? Ça kick comme t'aimes tant
Fuck les : "Le rap, c'était beaucoup mieux dans l'temps"
Oui, devenir une étoile, c'est tentant
Donne-nous nos putains d'disques, t'entends ?

[Refrain : Dadju] (x2)

[Couplet 5 : Abou Tall]
J'suis ce jeune bamboula tah Paris centre, j'y ai fait les cent pas
Épié et admiré par tous mes semblables, j'suis le best et point barre
Connard, raconte donc ton vécu qu'on s'marre
Les tits-pe peuvent te décapiter pour cent balles
Tu peux m'voir sé-po' juste à côté des sans-fafs
Passe après minuit si tu veux de la sensass'
J'entasse les victoires, je fais plus d'efforts
J'ai la vibe, j'ai la classe, j'ai le fond, la forme
Mon gava, ta pétasse veut mon téléphone
"J'appelle Tall et j'me casse" : bon Dieu qu'elle est conne
J'fais tout ça pour le cash, j'suis pas bénévole
J'fuis la hess, c'est pourquoi, gros, j'en veux des tonnes
Je n'sais pas si je passerai, mais j'me casse sans un blâme
Un peu comme si Tall arrêtait l'école
Si seulement l'ambiance était "si, si, la famille"
Ici, ça surine et ça s'en vante sans soucis
Je fuis le Seigneur pour m'en aller sans souffrir
J'suis XXX comme un film chinois sans sous-titre
Sans mentir, je ne veux pas qu'on me ralentisse
Je ne vaincrai jamais sans les sacrifices
Shin Sekaï, Wati B, IST : t'as compris
Tu ne taperas jamais plus fort qu'on fera, petit
Tall

Si ces paroles contiennent des erreurs, tu peux les corriger en cliquant sur le bouton Correction ci-dessous.

The Shin Sekai

Titre: Dévergondé
Featuring(s): L'Institut
Tags : The Shin Sekai, L'Institut,
Envoyer
Favoris
Correction
Embed