The Shin Sekai - Ou Aller

Ou Aller Lyrics

[Refrain : Dadju]

J'ai fait des mauvais choix, belek à l'avenir

Depuis que j'ai peur du noir, la lumière m'attire

Le succès t'égare, mais c'est dur à fuir

Peur de troquer mon âme pour une vie d'artiste

Mais dis-moi où aller, où aller

Mais dis-moi où aller, où aller

Mais dis-moi où aller, où aller

Mais dis-moi où aller, où aller



[Couplet 1 : Abou Tall]

Avoir une vie stable

Ou finir pompette en V.I.P, le samedi soir

J'perds l'contrôle, ma vie se barre en freestyle

La belle vie m'a dit : "Connard, casse toi, hasta la vista"

J'fais ma ie-v entre la fac et votre soi-disant rap game

Franchement, j'me vois très mal faire ça jusqu'à la quarantaine

J'aime éperdument l'argent, mais j'suis pas sûr que l'argent m'aime

D't'façon, elle nous fera sûrement perdre quelques potes, à long terme

Mais fuck vos critiques inconstructibles, j'ai pas le temps pour vos sottises

J'veux qu'mes projets se concrétisent, et repartir dans mon pays

J'me passerais bien des envieux et de la mauvaise compagnie

Écartez-vous avant qu'la haine me contamine

Pas la place pour les palabres et les mythos

T'as la dalle, fais pas semblant, ne viens pas jouer les bimbos

Tu m'verras jamais sur les Champs Elysées en Lambo'

J'suis qu'un homme simple qui veut des diamants sur tous les chicos



[Refrain : Dadju]



[Couplet 2 : Bedjik]

Eh yo, Tall, moi aussi, j'me suis souvent demandé

Où aller, quand j'me faisais courser par deux-trois condés

Compter une liasse de billets, sans avoir combler

Bombé était le célophane quand j'allais errer

Fliquer est le coin, j'ferais mieux d'mettre la fusée

Bloqué est le compteur d'mes potes alcoolisés

Choqué : j'vois plus de jaloux depuis qu'j'ai buzzé

Ok, donc, pour mieux niquer, faut se diviser

On gère un tas d'meuf, chaque jour, sur Insta'

La vérité : j'ai un train d'vie instable

Parfois, j'ai comme l'impression qu'mon instinct

Me dit qu'un peu pour rien on pourrait s'tape

Où aller ? C'est plus possible, m'en aller, faut qu'j'anticipe

J'sais pas, p't-être que, en vrai... reste ici

De ce monde, j'suis pas l'nombril, j'peux paraître pour un doli

Deux secondes, écoutez moi...(Ah ! Bedjik, reste tranquille !)



[Refrain : Dadju]



[Couplet 3 : Ahmox]

J'n'écoute pas les gens, j'n'écoute pas les : "On dit..."

J'n'écoute pas les gens, encore moins les raclis

Quand Mox-Ah kick, ça a l'air sordide

Avec Shin Sekaï, c'est une anal splendide

J'ai mis le feu à la caserne, comment éteindre l'incendie ?

Ici bas, nous tenter nous donne des envies

J'veux faire du fe-bi', XXX

Tandis que certains se dandinent

J'kick, j'suis élégant, neu-neu-neu-neuvième zoo, toujours dans les temps

On vous a gué-ti-fa' avant la mi-temps, oui, avant la mi-temps, d't'façons, c'était évident

Te fais pas crari, le treize janvier, dans les bacs, MC, tu vas jouir

"Hein ? Quoi ? Moi ?" : oui, tu vas jouir, bouillir, jalousie, la sortie est par ici



[Refrain : Dadju]



[Couplet 4 : Dadju]

Ça fait des piges que j'entends dire que l'Afrique est morte

Donc pige quand ta mère dit : "Délaisse pas l'école mon petit"

Ma vie d'artiste est similaire à une étoile filante

J'brille un peu avant que le ciel m'emporte

Pose-toi deux secondes et pose-toi les bonnes questions

Pourquoi les gavas s'posent toujours au tiek-son ?

Pourquoi les meufs paumées veulent absolument s'poser

Vers un ke-mé' disposé à donner ses millions ?

Ça cherche un but afin d'se satisfaire

La mort approche à chaque anniversaire

Tu comptes me marcher dessus, et j'te laisse faire

Au-dessus de la stratosphère, j'suis à des années lumières

Où aller ? C'est sans issue, ce monde est voué à l'échec

Les gens d'droite veulent que j'me casse d'ici, à gauche, ils font ça tout frais

Les petits jeunes me voient comme Zizou, les plus vieux trouvent mon art obscène

J'né-tour sur moi-même, j'en perds la tête



[Refrain : Dadju] (x2)

Si les paroles de 'Ou Aller ' contiennent des erreurs, laisse nous un commentaire. On fera le maximum pour les corriger dans les plus brefs délais.

Hey ! Suis-nous sur Facebook !

Lâche ton Commentaire