Manu Key raconte l'histoire de la Mafia K'1 Fry

Par , publié le 26/06/2012 à 15:13 - 2 825 vues
1 J'aime 0 Je n'aime pas
Manu Key raconte l'histoire de la Mafia K'1 Fry
Manu Key est le fondateur de Different Teep, le chef de file de la Mafia K'1 Fry, et l'un des mecs que l'on respecte le plus dans ce secteur d'activité qu'est le rap français. À 41 ans, il a tout fait et tout connu : des débuts de Kery James quand il n'était encore qu'un collégien de Vitry-sur-Seine jusqu'à la consécration nationale avec 113, Rohff et les autres, il représente cette figure du grand frère éternel qui gueule sur les kids quand ils font des conneries et qui répond aux interviews quand ils sont à la bourre. Ça fait vingt ans qu'il est relax, et malgré toutes les emmerdes qu'il a traversées, on a toujours autant l'impression qu'il ne s'est jamais énervé de sa vie.

Il y a deux semaines, les mecs d'Alariana – le label qui accueillait au milieu des années 1990 les groupes Different Teep et Idéal J et sortait les premières tapes du gang le plus racailleux de l'histoire du rap en France – ont réédité les deux albums d'Idéal J, O'Riginal MCs sur une mission, et le classique intersidéral Le Combat continue. Quand on a reçu l'email de promotion (qui ressemblait pourtant aux 349 autres communiqués de presse tout pourris que l'on reçoit chaque jour de la part des pires agences de com' du pays), nos yeux ont quitté leurs orbites et on a immédiatement envoyé un message Facebook à Alariana dans lequel on leur demandait de mettre au point au plus vite « une interview avec un mec de la Mafia ».

En début de semaine dernière, on avait rendez-vous avec Manu Key à Jacques Bonsergent. Sans surprise, il était aimable, un peu endormi et nous a proposé d'aller boire un café près du canal St Martin. Avant de commencer à parler d'avant, il nous a offert quelques Granolas achetés chez un rabza de la rue de Lancry. On est ressortis une heure plus tard.



VICE : À quel moment vous avez rencontré les mecs d'Alariana ?

Manu Key : C’était quand on a sorti le vinyle « La Route Est Longue » de Different Teep, grâce à DJ Mehdi, qui les connaissait. Il nous fallait une plus grosse structure, pour sortir les CDs au niveau national. Eux, ils avaient déjà un label, nous on n’était qu’une association. C’était marrant au départ, vers '94, '95, mais il nous fallait un truc plus gros, tu vois.

C'était l'époque où il y avait encore Expression Direkt dans la Mafia K'1 Fry.

Non, ils n'ont jamais fait partie du truc. C’est juste qu’on avait une bonne affinité avec eux. Avec Delta notamment, qui avait fait l’instru de « Hardcore » d'Idéal J. Il y avait une bonne entente à cette époque-là.

OK. C'est venu quand cette délimitation géographique de la Mafia K'1 Fry à Orly, Choisy et Vitry ?

Je sais plus trop, depuis le début je crois. On venait du même secteur. On était déjà complets, on avait déjà assez de rappeurs et on voyait pas trop l'intérêt de prendre quelqu’un d’autre. Tu sais, ça faisait déjà bien six ans qu’on trainait ensemble, dans les mêmes studios et tout. On se connaissait tous très bien.

Ouais. Et il n'y avait pas que des rappeurs parmi vous.

Non, bien sûr ; il y avait des gens qui rappaient déjà, et d’autres qui nous suivaient. Rohff ne rappait même pas au début, il venait juste avec nous aux concerts et, tout à coup, il a commencé à écrire, ça lui a plu.

Lire la suite sur VICE.com

Photos : Melchior Tersen
Interview : Julien Morel

http://www.vice.com/fr/read/manu-key-laisse-passer-sa-dream-team?utm_source=ActivationFR
Envoyer
Favoris
Correction