Cocoa Tea

  •   COCOA TEA
  •   N/A
  •   N/A
  •   N/A
  •   N/A
  •   N/A

Biographie de Cocoa Tea

Cocoa Tea est né le 3 septembre 1959 à Rocky Point, en Jamaïque. De son vrai nom Calvin Scott, il apprend le chant dans la chorale de l’église de son village. Il enregistre son premier single ”Searching in the hills”, en 1974, sous son véritable nom, mais ne rencontre pas le succès. Il émigre alors tenter sa chance à Kingston. Il trouve son pseudo et rencontre le producteur Junjo Lawes. Ce dernier produit les singles ”Rocking Dolly”, ”I Lost My Sonia”, ”Informer” et ”Can’t Stop Cocoa Tea” qui sont autant de succès et qui installe l’artiste en haut des charts dancehall de Jamaïque. Il produit également en 1985 le premier album de Cocoa Tea, ”Weh dem a go do... Can’t stop Coco Tea” qui compile tous les premiers succès de l’artiste.

Cocoa Tea travaille ensuite à Waterhouse avec King Jammys qui produit les deux gros succès ”Tune In” et ”Settle Down” ainsi que son second album en 1986 ”The Marshall” et son troisième en 1987 ”Come Again”. En 1989, il s’associe à Shabba Ranks et Home T, pour sortir un wicked ”Pirate’s Anthem” issu de l’album ”Holding on”. Mais le plus gros succès de Coco Tea est sans aucun doute ”Riker’s Island”, sorti en 1991. Confirmant que c’est un artiste engagé son single antiguerre d’Irak ”No Blood for oil” est censuré en Jamaïque. Il en va de même pour ”Oil Ting”.

Il s’associe ensuite avec Cutty Ranks pour sortir ”Another One for the road”. il travaille également avec les producteurs Fatiss Burell et son label Xterminator sur le titre ”Good Life” mais également sur ”Israel King”, Bobby Digital pour le terrible single ”Holy Mount Zion”. c’est d’ailleurs ce dernier titre qui donne ra son nom à un album produit par Motown (les puristes de Soul Music comprendront l’honneur) en 1997. Il continue depuis à enregistrer des singles et poser sur des riddims tels que le ”real rock”, le ”heavenless”, le ”hot milk”, le ”sleng teng”, le ”stalag”, le ”peanie peanie” ou encore le ”Revolution” et le ”Solomon”.
   

Lâche ton Commentaire