Dj Premier

  •   DJ PREMIER
  •   N/A
  •   N/A
  •   N/A
  •   N/A
  •   N/A

Biographie de Dj Premier

DJ Premier, surnommé « Primo », de son vrai nom Christopher E. Martin, (21 mars 1966 à Houston - ) est un DJ et producteur de hip-hop américain.

DJ Premier est une légende dans le monde du hip-hop. Originaire de Houston (Texas) et ayant étudié l'informatique à l'université texane de Prairie View, DJ Premier a produit (c'est-à-dire « réalisé » la partie instrumentale d'un morceau) pour de très nombreux rappeurs, principalement de New York, il est à l'origine des beats les plus légendaires du rap East Coast.
DJ Premier s'est démarqué magistralement par ses productions sonores aussi simples qu'efficaces, qui portent toutes une empreinte inimitable (notamment grâce à sa façon unique de découper ses samples et de les réagencer de façon percussive), et par des techniques de scratch relativement sommaires mais très efficaces. C'est là toute la force et l'originalité de « Primo » : créer une incroyable rythmique avec des sons apparemment basiques mais qui va dégager une identité propre à chaque morceau, tout en s'adaptant à un MC particulier et en conservant son propre style. En effet, nombreux sont les artistes de rap à lui commander des morceaux exclusivement, sachant que derrière sa production, le succès sera quasi-automatique en retour de la part du public.
Utilisant à merveille des samples issus principalement de grands noms du jazz, de la soul tels que Nina Simone, Otis Redding ou encore Wilson Pickett, il est une valeur sûre en matière de goût pour ceux avec qui il travaille. Comme son acolyte Guru, aujourd'hui décédé, il déclare être d'abord sensible à une voix chez un rappeur1, d'où le fait qu'il ait collaboré depuis ses débuts avec des MCs aux voix autant caractéristiques que charismatiques, notamment Guru, M.O.P., Big L, Freddie Foxxx, Big Shug, Nas ou encore le vétéran de Queensbridge, Blaq Poet.
Les MCs et les groupes les plus prestigieux de ce courant musical new yorkais ont tous travaillé avec DJ Premier : Mobb Deep, Non Phixion, The Notorious B.I.G., Nas, KRS-One, GZA, AZ, Crooklyn Dodgers, M.O.P., Capone-N-Noreaga, Jay-Z, Kanye West, Afu-Ra, Rakim, Mos Def, Das EFX, D.I.T.C., Blaq Poet, Kool G Rap, Edo G.. Il a également participé à de nombreux rapprochements avec des artistes issus de la côte Ouest comme Compton's Most Wanted, Ras Kass ou Snoop Dogg et également avec le légendaire rappeur Tupac Shakur, en produisant deux morceaux sur l'album East Coast/West coast One Nation , projet qui devait mettre un terme à la rivalité East/West, mais qui n'a malheureusement jamais vu le jour suite à l'assassinat de 2Pac.
DJ Premier a aussi contribué comme moitié complémentaire avec Guru, un rappeur de Boston, au légendaire groupe Gang Starr qui, en six albums, s'est imposé comme un des groupes de rap les plus fameux. Cependant, face au succès en demi-teinte de leur dernier album, Guru a préféré s'orienter sur des projets plus personnels comme la suite de sa collection Jazzmataz. Lors des shows où Gang Starr se produisait, le duo entre Guru et Primo reflétait plus que jamais la symbiose du DJ et du MC sur scène. Jusqu'en 1994 ses productions étaient très « jazzy ». L'album Hard to Earn a marqué un tournant avec des productions plus sombres. DJ Premier voulait prouver que l'appellation systématique du producteur de « rap jazz » était un peu réductrice pour un compositeur de son rang.
Parallèlement à ses nombreuses productions, DJ Premier achète en 2003 le plus mythique des studios new yorkais, le D&D, dans lesquels les albums les plus prestigieux du rap américain ont été enregistrés. L'endroit est réputé sale, vieux, mal chauffé, petit et inconfortable mais il représente à lui seul toute une époque car les plus grands rappeurs s'y sont succédé, de Nas à Biggie Smalls.
Depuis, en plus de produire, il parcourt le monde pour jouer, avec le même talent, ses sets devant son public et promouvoir les artistes de son label Year Rounds Records.
DJ Premier a aussi toujours fasciné, autant par son humilité, que par sa discrétion et la passion sans limite qu'il voue à la culture hip-hop.
   

Lâche ton Commentaire