Matisyahu

  •   MATISYAHU
  •   N/A
  •   N/A
  •   N/A
  •   N/A
  •   N/A

Biographie de Matisyahu

A l’instar des Rastas, Matisyahu, juif hassidique de confession, utilise sa musique pour véhiculer son message religieux. Directement venu de la Thora (dont il prône l’application stricte), son discours a trouvé un écho dans la communauté juive. Mais porté par une musique hybride mêlant rock et hip hop à une dominante reggae, il commence à toucher un cercle bien plus large.

Né Matthew Miller à West Chester (PENNSYLVANIE) le 30 juin 1979, Matisyahu grandit à New York au sein d’une famille très pratiquante. Il fréquente même une école hébreu après ses cours, ce qui ne l’empêche pas de se prendre de passion pour le reggae et Bob Marley jusqu’à se laisser pousser les dreads, qu’il coupera à 18 ans.

Alors que l’école ne le passionne pas vraiment, il décide de partir pour le Colorado, loin de sa vie de banlieusard des White Plains, où il médite. Il en revient habité par une foi inébranlable, et poursuit sa quête spirituelle en Israël. De retour à New-York, il lâche définitivement les études et part sur les routes avec le groupe Phish. Après plusieurs mois de vagabondage, Matthew rentre fauché chez lui. Ses parents insistent pour qu’il se prenne en main et rentre dans une ”wilderness school”, une école d’un nouveau type, à la pédagogie expérimentale. L’établissement l’encourage à développer sa carrière artistique et Matisyahu profite du temps disponible pour développer sa passion.

Parallèlement, il fréquente la ”Carlebach Shul”, une synagogue sur les hauteurs de West Side, bien connue pour sa mystique ”hippie” et ses chants exubérants. Alors qu’il passait ses heures de cours à s’entraîner au beat-box, le jeune Matisyahu, décidemment pas fait pour l’école, quitte les classes pour aller prier sur le toit de l’école. L’histoire officiel emprunte ensuite à la légende : Matisyahu écrit une pièce pour l’école, dont il va revivre le scénario où un jeune homme rencontre un rabbin et découvre sa foi : ce sera la rencontre avec un rabbin Loubavitch, qui fera de Matthew Miller Matisyahu. Désormais fortement imprégné par sa foi, Matisyahu la transmet au travers de sa musique. Avec son groupe, il enregistre un premier album en 2004, ”Shake Off The Dust... Arise”, puis le très vendu ”Live at Stubb’s”, écoulé à plus de 500 000 exemplaires aux Etats-Unis. Il revient avec un troisième album, ”Youths”, attendu pour le mois de mars 2006.
   

Lâche ton Commentaire