Minister A.M.E.R

  •   MINISTER A.M.E.R
  •   N/A
  •   N/A
  •   N/A
  •   N/A
  •   N/A

Biographie de Minister A.M.E.R

Le Ministère A.M.E.R. (rétro-acronyme de Action, Musique Et Rap) est un groupe de rap français originaire de Sarcelles qui est connu pour ses paroles radicales et parfois racistes. Considéré comme un des groupes pilliers du rap français, au même titre que les groupes Assassin ou NTM, il est constitué des deux rappeurs Passi et Stomy Bugsy (très connus en solo), du DJ Ghetch mais aussi du producteur-manager Kenzy (futur dirigeant du Secteur Ä), plusieurs personnages gravitent autour de ce groupe comme Moda, Doc Gynéco, Hamed Daye...

Ils sortent leur premier maxi Traîtres en 1991, et en 1992 SOS est publié. Leur premier album Pourquoi tant de haine ? paraît en 1991 puis le second 95200 en 1994.

Ensuite, le groupe est mis en suspens pour permettre à ses membres de continuer leur carrière en solo. En 1995, leur morceau Sacrifice de poulet, extrait de la bande originale du film La Haine, suscite de vives réactions. Le Ministère de l'Intérieur porte plainte contre le Ministère A.M.E.R. qui est condamné à une amende de 250 000 Francs. Le ministre de l'époque, Charles Pasqua, demandait l'interdiction de vente de leurs disques.

Doc Gynéco est le premier à sortir un album solo en 1996 Première consultation qui rencontrera un grand succès vers 1997-1998.

En 1997, Stomy Bugsy sort aussi son album Le calibre qu'il te faut et Passi Les tentations.

Suite à tous ces succès, Kenzy créé le Secteur Ä pour gérer le groupe, ainsi que de nouveaux artistes comme les Neg' Marrons (album Rue Case Nègre en 1997), Ärsenik dont l'album Quelques gouttes suffisent sort en 1998, puis dans les années 2000 Hamed Däye, Fdy Phenomen, le 1er Tandem, Futuristiq...

Kenzy créée aussi le label Hostile records sur lequel sortent en 1997 et 1999 deux compilations Hostile Hip Hop qui servent de tremplin à des groupes et artistes de rap. Des dizaines d'albums et compilations sont sortis depuis.

En 1997, les deux albums du Ministère A.M.E.R. sont ressortis en édition limitée double album.

Un nouvel album du groupe est attendu depuis 1998. En 2002, ils se reforment pour le morceau "On Devrait (L'avenir est dans nos voix)" enregistré et sorti dans l'urgence après la victoire de Le Pen au premier tour de l'élection présidentielle et afin d'appeler la jeunesse à voter au second tour. Puis plus rien jusqu'en 2005 ou figure sur la compilation Illicit Projet produite par Medeline, le titre "J'aime Le Rap", sur lequel ils rappent avec G-Kill du groupe 2 Bal.

Toujours en 2005, des parlementaires conduits par le député François Grosdidier incluent, dans une plainte au Garde des Sceaux, le groupe parmi ceux dont les chansons « constituent une incitation au racisme et à la haine ».
   

Lâche ton Commentaire