NAKK

  •   NAKK
  •   N/A
  •   N/A
  •   N/A
  •   N/A
  •   N/A

Biographie de NAKK

NAKK

Nakk, de son vrai nom Narcisse Kamga, est un rappeur français originaire de Bobigny (Seine-Saint-Denis).

Il a sorti un EP en 2002 : "Début EP" puis un street-album en 2006 : "Street Minimum".

Son premier album, "Le monde est mon pays", est prévu pour septembre 2010.

Biographie

Narcisse Kamga a grandi cité Paul Eluard, à Bobigny. A 25 ans, et jeune père de famille, il n'est pas exactement ce qu'on appelle un new-comer.

Avec son premier groupe, SOLDAFADA, il s'est d'abord produit dans sa ville au festival XXL. Un festival monté par l'association Le Consortium de Paul (pour Paul Éluard, justement) connu des amateurs de vrai hip-hop, bien au-delà des frontières de la Seine-Saint-Denis.

Après avoir été " Découverte du Printemps de Bourges ", en 1998, SOLDAFADA a effectué une vingtaine de dates (Le Hot Brass et l'Elysée-Montmartre à Paris, La Pêche à Montreuil...) et enregistré un album ("Bobigny Terminus", première signature du label de Menelik, Kaz par Kaz, distribué chez Musidisc).

Depuis 99, NAKK poursuit sa carrière en solo. Il s'est notamment produit au Festival de Nyons, en Suisse, aux côtés de la rappeuse Bams, sur l'album de laquelle il apparaît. Il a aussi reçu le meilleur accueil chez nos cousins Québequois, à l'occasion d'une série de concerts à Montréal.

Suite discographique à une expérience déjà riche, voici le premier EP éponyme de NAKK. Ce qui séduit chez le rappeur balbynien, c'est son flow immédiatement reconnaissable, la constante musicalité de sa voix, la façon qu'il a bien à lui de frapper les syllabes. Et aussi l'attention qu'il porte à l'écriture. "Je ne fais pas du rap de caillera", précise t-il. De fait, même s'il raconte la banlieue - mais pas seulement la banlieue - son regard est distancié, réfléchi, souvent drôle. Une leçon de vie, en somme.

Outre le single "La tour 20", regard tendre sur l'immeuble où le rappeur a grandi, produit par Midaxx (La Mifa) ce mini-album comprend cinq autres titres. "Les Yeux de la colère", produit par Ivan (Arsenik, Pit Baccardi, Fabe...) qui est le titre le plus sombre "Un rap de mauvaise humeur, précise NAKK.

Un rap qui porte aussi l'espoir de pouvoir vivre là où les gars ne défoncent pas les bus car c'est avec ça que leurs mères vont taffer". "Surnakkurel II", produit par SR, est une contine hilarante sur une soirée qui tourne mal.

"Moi, 1 contre 1, j'me bats, 2 contre 1, j'me défends, gars / A 3, je négocie ça, à plus de 3, t'endends le bruit de mes pas! Vous l'aurez compris, on est ici (très) loin du gangsta-rappeur qui veut nous faire croire qu'il est plus fort que Bruce Lee! "Keskya", également produit par Ivan, n'est pas un texte de plus sur les "bitches" (garces, en restant poli) mais plutôt sur les pièges du rap buziness et l'idolâtrie qu'il suscite.

"Il y a plus de groupies mecs qu'on pense qui traînent en backstage", remarque NAKK. "Un morceau", produit par 20Syl (Koma, Sully Sefil...), illustre le goût de NAKK pour l'écriture et l'art du contrepied.

Soit un titre qui exprime non le point de vue du rappeur mais celui du morceau lui-même : "Je ne suis qu'un morceau, un truc qui sort du cerveau d'un rappeur/Parfois au niveau, bon, mauvais, innovateur…" Innovateur, en effet...."Boboch Connexion", produit par SR, est un freestyle, au son très électro enregistré avec le jeune groupe LES 10, qui nous ramène aux origines du hip-hop et à Boboch/Bobigny.

En mai 2006 est sorti le street-album "Street minimum".

L'album " le monde est mon mays" de NAKK tarde à sortir mais est prévu pour 2010 .... en attendant ceux sont tous les fans qui attendent impatiemment qu'une etoile aussi talentueuse sorte de l'ombre!
   

Lâche ton Commentaire