Sultan

Biographie de Sultan

C’est en 1997 que Sultan pose ses premiers textes aux côtés de son grand frère H de l’île, membre du collectif de Bagneux : ”Instance Glauque” avec des artistes tel que Diam’s et Explicite Samouraï du Saïan Supa Crew.

Les années passent, Sultan enchaîne les groupes (Ks de l’île, 5ème griffe, la sente, le système auditif) pour enfin trouver son binôme en 2004 avec Ibrahim avec qui il forme le groupe Holster. C’est avec le morceau « 92 » en 2005, reprise du célèbre titre « 94 » de Rohff, décrivant les différents quartiers du 92, que Sultan connait son premier succès en tant que rappeur solo, il réalise le street album « Mode crime » qui s’écoule à 1500 exemplaires. Désormais, Sultan marque les esprits, son titre « TAH! » le fait connaître auprès du public rap français et la même année, il apparait de façon très remarquée dans la compilation « Talents fâchés 3 » avec le morceau ”Mon peura arrache tout”.

L’année 2007 lui permet de prouver un peu plus qu’il est un artiste de qualité grâce au projet « Frontline » (initiative du créateur des mixtapes « Baby killaz ») qui s’est très rapidement écoulé à 2000 exemplaires. « Frontline » est une mixtape résumant le parcours de Sultan depuis ses débuts avec 21 titres dont des inédits et un dvd qui nous plonge dans son univers et son quotidien. Le morceau « trahison »(extrait de cette mixtape), réponse à Diam‘s et Vitaa, connait un franc succès (vu plus de 6 millions de fois sur Dailymotion, Youtube et Google) permettant à Sultan de toucher un public plus diversifié.

Au fil des années, Sultan maintient le buzz avec des apparitions remarquées dans diverses compilations comme ”Ghetto truand”, ”Rap Impact” ou encore plus récemment ”Talents Fachés 4” ou il présente aux gens le titre ”Quoi qu’il arrive”, premier single de son album ”La Sul’tendance”.

Désormais, Sultan est officiellement en solo et arrive en octobre 2009 avec son premier album ”La Sul’tendance” comprenant 17 titres, résultat d’un travail acharné pour présenter au public un album de qualité...comme il le dit lui même :

”Mon album La Sul’tendance est mon premier projet dans les bacs, ma première carte de visite officielle. Je l’ai appelé « La Sul’tendance » histoire d’expliquer aux plus jeunes que c’est toujours bien d’écouter à gauche à droite ce qui se fait, même d’aimer d’autres artistes, mais il faut avant tout se faire plaisir quand tu fais de la musique, je ne me fais pas plaisir qu’en faisant forcément du rap de rue pur et dur, j’aime aussi faire des sons plus ouverts, destinés au grand public. J’amène ma propre tendance tout simplement quand je le sens, je fais ce que je veux quand j’en ai envie voilà!”

Une nouvelle ère commence...celle de la ”Sul’tendance” ! ! !
   

Lâche ton Commentaire