Booba - Kojak

Kojak Lyrics

Hé, tu vois c'que j'veux dire ou pas ? Saddam Hauts d'Seine, B2O, Yeah.

Kojak, tu vois c'que j'veux dire ou pas ? izi, Yeah.

J'refroidis l'game pour ces négros j'ai l'flow glacial, les mains sales, j'suis trop bestiale, trop bestiale, j'fais du gros, pas du détail, j'arrive en vaisseau spatial, j'suis so spécial, so spécial, trois glaçons dans l'verre de cognac, le caillou bien rasé a faire pâlir la mère de Kojak.

Brazza fume un cigare, Mala fume un six-feuilles, j'bouge la tête de haut en bas sur un air de G-Funk, frais depuis la Kyfun, pull Old-River, cocktail molotov dans la tronche du videur, putain de race humaine, trop trop de fils de putains, n'ont qu'à proximité, j'ai toujours un flingue ou un surin, j'aime bien régler mes comptes vite, fuck les dates ultérieures, Sénégal et Konvict, Dieu est mon supérieur, qui me réduira en cendre, me transformera en phœnix, loin des yeux, loin du cœur, près des yeux, près d'mon pénis, on t'a vu arriver despi avec ton vice d'épicier, tu ferais mieux de glisser, mes officiers n'ont aucune pitié, tu peux t'la jouer là bas mais t'la racontes pas ici, c'est pour mes négros de Boulbi à Little Haiti, pose le micro, ton droit d'rapper a expiré, suce le cul du showbizz dix minutes sans respirer (eh), on sait que tu en es capable, négro tu peux le faire, ne t'en fais pas miséricordieux est Dieu le père, je n'avais aucune chance mais je l'ai saisi quand même, 92 hardcore, souviens toi de mes poèmes, j'suis pas la pour chialer, te parler de mes problèmes, no pay, no game, j'me la fait belle au soleil, négro j'suis al (j'suis al), ténébreux récital, j'drague à Miami Beach, tu drague à la piscine municipale, quand j'écris j'fais mieux que Besson, originaire des Hauts d'Seine, du son qui met la pression, tu perds ton temps à jouer à la console, poser des questions, va faire un tour dehors chercher l'argent d'la récession, j'aime pas travailler, même faire ma putain d'promo, puzzle de mots et d'pensés dans ta putain d'sono, ta copine est vraiment ne-bo, dis lui que je suis chaud, dis lui qu'j'suis tellement chaud, que j'descends d'un singe bonobo, tu m'as vu au commico ou chez Michelle Denisot, quand y'a plus rien à la radio, B2O relève le niveau, tout ça pour dire pas grand chose mais dis toi que j'm'en bas les reins, tu kiff pas nique ta race, j'm'en bat le foie, le pancréas, sur ceux j'm'arrache, vers des jours meilleurs, j'te refait l'visage au cutter, t'as le swagg d'un agriculteur, t'as pas de biff, t'as pas de gamos, t'as pas le câble, ici c'est Los Ralhamos, va t'faire enculer par l'diable, mes débuts dans des cavernes, le mouv me regarde de travers, que le hip hop français repose en paix, la chatte à sa mère.

J'refroidis l'game pour ces négros j'ai l'flow glacial, les mains sales, j'suis trop bestiale, trop bestiale, j'fais du gros, pas du détail, j'arrive en vaisseau spatial, j'suis so spécial, so spécial, trois glaçons dans l'verre de cognac, le caillou bien rasé a faire pâlir la mère de Kojak.

Merci pour vos correction !!!

Si les paroles de 'Kojak' contiennent des erreurs, laisse nous un commentaire. On fera le maximum pour les corriger dans les plus brefs délais.

   

Lâche ton Commentaire