Jul - Arrete De Parler

Arrete De Parler Lyrics

[Couplet 1]
J'vis en décalé gros j'me laisse aller, des fois j'finis dans des sales états
Moi j'en ai bavé je n'cesse d'en parler, j'ai toujours une dent contre l'État
Tu parles viens voir où j'vis gros, les petits veulent tous refaire Carlito
Ça s'met beau gosse pour les Ninetta, ils sont en Vuitton quand leurs daronnes on rien dans l'frigo
Ils m'ont vu tout blanc ils ont dit "c'est qui ça ?"
Un rappeur qui danse ils ont dit "c'est bizarre"
C'est p't-être des gens proches qui m'ragent
Sur mon son y'a même leurs meufs qui s'lâchent
Fais pas comme les autres ne suis pas trop l'mouv', vas-y doucement doucement
J'ai du taf à faire occupe toi d'tes affaires, j'rappe tout l'temps, tout l'temps
J'crois qu'c'est mon année ils sont tous fanés, j'mets tout dedans, tout dedans
Dis pas qu't'es mon ami tu l'es pas à mon avis, on s'voit qu'en coup d'vent, coup d'vent


[Refrain](x2)
Arrête de parler, mêle-toi un peu d'c'qui t'regarde
Arrête de t'emballer, t'en fais trop j'sens qu'tu t'égares
Allez allez oh, allez allez oh
Allez allez oh, allez allez oh


[Couplet 2]
Ils m'laissent des coms de bâtards ils veulent que j'm'attarde
Ta miss elle cherche quoi, ton cœur ou ta black card ?
Les shmits te placarde, la juge met au placard
Ennemi et jaloux donc poto prends garde
Je n'suis pas eux, ils n'sont pas moi
Ils feront leur vie, avec ou sans moi
T'as des problèmes avec la loi
Parc'que tu crois qu'le monde est à toi
J'me languis encore, de quitter c'décor
J'ai même rêvé que je m'envolais
Mettant bien les miens pour n'plus les voir geôlés
Il voulait d'l'argent, tu lui as passé
Il est parti au quartier il s'est fait rasé


[Pont](x2)
Chez nous y'a pas de berho, chez nous y'a pas d'héros
Chez nous, après l'apéro, les jeunes font des poursuites en Varadero


[Refrain](x2)


[Outro]
Crizeomicmec
Lacrizeomicmec
Dream Team JUL

Si les paroles de 'Arrete De Parler' contiennent des erreurs, laisse nous un commentaire. On fera le maximum pour les corriger dans les plus brefs délais.

   

Lâche ton Commentaire