Keny arkana - Buenos dias

Buenos dias Lyrics

Buenos dias, quoi de neuf depuis la dernière fois ?
La machine s'accélère, ses sombres desseins s'aperçoivent
Frustration est plus grande, devines qui sont les truands ?
Politiques nous étranglent, la cage de plus en plus étroite
Ils veulent nous insérer la disquette, nous transfuser la puce
Entre leur loi comme Loppsi 2, leur Codex Alimentarius
Leur blocus sans pitch, une police qui se militarise
Quartiers pointés du doigt comme les ennemis de la République
Autonomes traités de terroriste, pendant que dans leur rhétoriques
Te font passer les pires tyrans pour des exemples d'héroïsme
Louent la réussite égoïste mais dans l'échec collectif
Dis moi à quoi ça rime de vouloir sauver sa vie ?
Sauves ton âme des griffes des fils de Lucifer
Des noeuds pleins les viscères, la force est infinie comme l'univers
Allez leur dire "pas de ceux qu'on dresse la carotte au bout d'une ficelle"
Rêvant de chasser les maîtres comme la jeunesse tunisienne
Buenos dias, je vois liberté s'en aller
Pour elle je reste vraie, je n'ai pas rangée mon franc-parler
Les murs se resserrent et la machine s'est emballée
Tous leur écrans rendent tarés, innocents en maison d'arrêt
Babylone s'est emparée de nos esprits, regarde bien
Sens-tu la peur t'envahir ? Vie endiablée et T.F.1
L'humain est-il défunt ? Plus de place pour le sacré et le divin
Les petits rêvent de flingues et la moitié de la planète crève de faim
2011, voici le décor, familles que l'on déporte
Les mêmes que l'on enferme, que l'on accuse de tout les torts
Et pendant que société dort avec des clous dans ses bouées
Dites lui que tout ce qui est bâti sur l'injustice est voué à s'écrouler
Je vois le temps s'écouler, les esprits se rétrécir
Sheitan amadouer, une humanité dépressive
L'obscurité s'épaissit, retour de celle qui nique la norme
Quatrième missile ou juste l'esquisse d'un autre album

Si les paroles de 'Buenos dias' contiennent des erreurs, laisse nous un commentaire. On fera le maximum pour les corriger dans les plus brefs délais.

   

Lâche ton Commentaire