Lino - Narco (ft. Niro & Sofiane)

Narco Lyrics

[Refrain-Sofiane]
La bicrave est dans ma tête
La bicrave la bicrave est dans ma tête
La bicrave la bicrave la bicrave est dans ma tête
Tous les jours frère !


[Couplet 1 - Sofiane ]
Je vais visé je vais zoomer je vais goomer ces petits travs
Je veux peser, range rover HSE je veux bicrave
Shooter le prochain qui m'appelle petit frère
Qu'il s'écrase et sorte mon cash
Moi je veux pas faire ma place, je veux que la place porte mon blaze
Un prophète de l'insolence, je vais leur apprendre la violence
Foutre ma merde, quand la hess se termine que les ennuis commencent
Faire couler le sang dès le départ, t'inquiète c'est moi qui démarre
Je suis déter, je suis hardcore je vais faire feu sur tout ces fils de pute
Je viens précipiter leur chute je crois qu'ils ont pas faim eux
Je suis discret comme un millionnaire avec un Samsung à 20e
Je poserais mes couilles sur le terrain tu pourras rien y faire
[Gain sans perte ? Gars sans père ?], ma liberta
Les deux mains dans la mierda
J'arrache le monde igo avec mes chicos ta sacoche
Que des grosses gifles, mes grosses griffes pour prendre mon biff dans ta poche
Je vais faire un Tony carnage, un Zé Pequeno bordel
La hess, la vida loca c'est juste une histoire de grammage
Un terrain plein de morts vivants défoncés ! Oh je vis !
Cité Carter ! Auschwitz !
Personne va tomber d'accord tant que j'aurais pas sorti le brolik
J'irais à confesse pour presser mon destin sous presse hydraulique
Déter ! Déter ! En finir dans le frais couz
Vrai douze, visser peser claquer dans la Grey Goose
Cacher la foudre dans la poudreuse pour finir hors piste
On est jamais mieux servi que par son grossiste


[Refrain]x3


[Couplet 2 - Niro]
Je prends les loves, je prends les loves
Je vois les souvenirs en pagaille
Audi RS jantes noir, un peu sous on charge le taga
Y verront pas venir mon calibre caché derrière des vitres teintées
J'ai la santé quand je vais remonter je vais enculer le rain-ter
De plus en plus d'ennemis pourvu qu'ils reposent en paix
Caractère bien trempé t'as un plan A on baise ton plan B
On peut pas se ressembler, il doit du biff on doit le faire trembler
RDV avec la lune, on regarde le soleil flambé
J'entends les vils-ci sur les talkies je sais qu'ils m'ont pas à la bonne
On passe du gramme au lo-ki, du lo-ki à la tonne
Mon caractère de cochon j'ai trop crié sur mes rejetons
Je leur fait confiance à 100% je sais qu'il manquera aucun pocheton
J'ai acheté des appartements, aujourd'hui j'achète des manoirs
Je vis plus n'importe comment mais chelou j'ai toujours les mains moites
V'là les potos au dépôt, j'ai les condés sur l'écho
Ils pourront tous les sonder ils ont rien de fondés sur mes fonds
XXX c'est juste trois plombs, avec trois plans t'es refais
Ces saloperies veulent ma peau depuis que j'empile les trophées
Un coup de fil anonyme j'ai fini par me faire coffrer
La bicrave et dans ma tête et dans celle de mes re-fré


[Refrain : x3]


[Couplet 3 - Lino]
J'ai visé, j'ai zoomé, j'ai goomé ces petits travs
J'ai peser range rover HSE j'ai bicrave
Je vois plus ces putes qui m’appelaient ptits frères des piges après je sors de ma cage
J'ai perdu ma place et la place porte toujours pas mon blaze
Je suis dehors faut que je me relance je connais le taro de la violence
De l'autre côté des barreaux je suis le même sans l'oseille, l'insolence
Joue cash perd cash avec le diable tu peux négocier
Et l'haleine de ta femme sent le zgueg de ton associer
Maintenant les fusils d'assaut ont tous l'accent russe
Je compte les vrais amis qui me restent sur les doigts de pied d'Oscar Pistorius
Passer du kilo à la tonne, de la tôle au chantier
Mon mode de vie j'entends ces pd de rappeurs le chanter
J'raque pour mes fautes c'est le karma j'ai tiré le sale numéro
J'ai enfanté autant de putains de zombies que George Romero
Dans un De Palma je fais big up à Scarface incarcéré
Y a plus que des bébés criminels, des jeunes gâchettes, des crocs acérés
Y a ceux qui vendent, ceux qu'achètent, tu survis t'as la carrure
Le cours de la drogue a pas chuté même à la mort de Delarue
Parachuté dans le réel , la vie d'un voyou rangé
Un taff, un gosse pour qui je suis qu'un connard d'étranger
C'est loin les plaquettes, les fours, la frontière espagnole
Les tapins qui dansent sur ma braguette quand la sirène des schtars miaulent
Je stress, je les vois s'engraisser, ça pousse à sortir de la retraite
J'essaie de pas rechuter mais la bicrave est dans ma tête
Frère !


[Refrain : x3]

Si les paroles de 'Narco' contiennent des erreurs, laisse nous un commentaire. On fera le maximum pour les corriger dans les plus brefs délais.

   

Lâche ton Commentaire