Maska - Sommaire

Sommaire Lyrics

[Couplet]
On agit chacun pour soi bien qu'on soit rien sans les autres
Oui le succès m'a séduit bien qu'son sourire semblait faux
Tu comptes plus sur les tiens comme un chard-clo imbibé d'vin
Quand ton quartier s'enflamme bah bizarrement la paix s'éteint
J'regarde mon avenir au loin comme un diksa qui fixe les timpes
Avec envie mais crainte de trouver le dass dans son étreinte
Les mystères du destin
Ma vie d'merde est restreinte
L'insatisfait d'un festin
Ma joie de vivre s'est éteinte
Critique-moi ça m'rend humain
Insulte-moi je deviendrais chien
Je suis nécessaire et surprenant comme la longueur des intestins
Moins t'es dans l'underground
Plus y'a d'taupes c'est bizarre
Dans la nature c'est le contraire
Est-ce que tu captes si j'dis ça ?
La musique m'a amené dans un puits d'ténèbres
En m'faisait croire qu'y'avait de l'eau
Mais y'avait qu'des rêves
Méfie-toi des pigeons, c'est souvent eux qui t'chient dessus
Leur merde te tombe dessus peu importe où tu t'situes
J'parlais pas des oiseaux, les animaux nous XXX pas
Nos verres de Whisky s'cassent
Eux s'contentent de Whiskas
J'attends que la justice fasse
Son travail sans XXX (petite ?) crasse
Le juge ouvre ton casier comme s'il ouvrait une pistache
On étudie pour faire des armes à croire qu'apprendre c'est dangereux
La hasard va t'faire du mal si t'es trop tenté dans le jeu
Bsahtek si tu portes la rue
Moi j'la supportes t'as vu
Elle te tue gratuitement peu importe ta thune
Belek à la personnalité d'un mec que personne a niqué
Un président d'un mètre soixante à qui les gens sont agrippés
T'allumes un joint ton corps s'éteint
Tu reconnais pas tes torts, c'est dingue
T'as la mort aux bout de tes doigts comme un fonce-dé qui sort ses flingues
À force de raconter de la merde
Tu pues de la gueule
Ils cherchent la merde ceux qui s'approchent
Du cul de ta sœur
On se dit acteurs d'une vie de vices
Ils se serait peut-être temps qu'tu captes
Qu'il n'existe pas de petites crises
Y'a trop de banques qui craquent
On aime la maille plus que tout
On a toujours plus de goûts
On cherche qu'un seul amour et pourtant toujours plus de boules
Rien que j'gratte ma feuille, à croire qu'elle a de l’eczéma
Normal Vincent veut dire vainqueur, on m'compare à Benzema
Tu veux pas arrêter de ler-par ?
Ferme ta gueule j'vais tout leur dire
Les rappeurs ne pensent qu'au cash
Pour ça qu'on noircit nos pages
Vous tenez nos cœurs en otage
Aujourd'hui j'vais tout sortir
On nourrit des fantasmes en sachant qui vous torpille
On bombarde, on écrase ceux qui veulent nous ralentir
J'éteins l'empire
Stop ta rage, j'rappe sale 'faut pas mentir
J'ai de l'argent mais j'suis perdu
J'suis comme un roi qui a pas d'empire
Attends le pire tu vas ramper
J'entends tes cris retentir
Tu t'enveloppes de la street
Tu vas embrasser son sol
Pourtant tu sais qu'c'est qu'une actrice
Qui t'faire rater ton vol
Vers une vie épanouissante
Sans des semblants de descente
J'ai du mal à faire confiance à mes XXX
Les sirènes sont tant stressantes
N'ont en plus après les malins
Mais après les gamins
Qui ont des parents que la banque étrangle
Faut que j'devienne une légende
J'en ai marre d'attendre les gens
En XXX ressent rien
En paraissant attendrissante
La France est belle mais complexée
Comme une reine devenue esclave
Et si les petits n'ont plus de respects, est-ce que les grands sont respectables ?
T'effaces pas un adultère en même qu't'effaces un texto
L'impression qu'mes pêchers m'escortent
Veulent pas m'laisser m'ver-sau
Laissez-moi passer même c'est mieux percer sans délaisser mes soss
C'est pas qu'on se la raconte, c'est qu'on doit célébrer les choses
Parmi ceux qui ont trouvé leur nombre d'eux se cherchent encore
On va pas te pleurer longtemps après que tes potes enterrent ton corps
Ton père t'entend insulter sa fille, marre de voir que tu perds ton temps
À force il a compris, ça sert à rien de t'faire comprendre
Les démons sur mon âme doivent faire un travail colossal
Tu t'crois frais quand t'es dans le son, tu t'laves avec de l'eau sale
J'attends le soleil pour sourire, il fait encore un temps maussade
Faut qu'je change, deviens futile vu tout l'argent que j'claque en sapes
Donne de l'importance aux gens, c'est comme ça qu'on t'en accorde
Tu t'sens au-dessus des autres, t'étonne pas qu'on t'tende la corde
T'as les chevilles qui gonflent, bah forcément tu marches plus droit
J'commence à faire des zigzags, ça craint grave amputez-moi
Ceux qu'on aime sont en nous
Quand ils partent, ça rend fou
Retenez-moi, j'suis faible et j'pars en couille
Leur valeur, leur vieil humour, tout ça me pompe les nerfs
Rappelle-leurs que le cadavre se dégrade même si la tombe est nette
C'est en passant de la pommade en douce qu'on t'pénètre
Tu t'es fais niquer comme tout le monde pourquoi t'as honte, c'est bête
En France pas de vice président, le notre en a déjà trop
Les petits restent impolis, parlent mal, draguent ta go
Drive-by, pas d'magot
Y'a que le matelas de la taule
Pour amortir ta chute qui écrase les tiens par ta faute
L'argent te donne du pouvoir
Tout en t'affaiblissant
T'as l'impression de décoller
Tout en atterrissant
Petit ce monde n'est pas prospère si tu souhaites rouler en grosse caisse
Tu veux mettre tout le monde d'accord ?
T'as pas le choix mon frère, faut se taire
On accepter la mort de ceux qu'on aime par amour
La conscience a des contraintes que l'homme endure chaque jour
Ouais il boit car ça l'saoule, il est saoul car il boit
Se dissoudre de tous ses frères pour XXX
J'ai pas fini de te tatouer mes idées dans ton veau-cer
Elles sont noires et malsaines
Et donnent naissance à mes cernes
Seuls les cons trouvent les gens cons
Et comprennent pas qu'on est tous pareils
Tous pareils XXX
Et tout s'paye tôt ou tard
Marine Le Pen va vite se perdre dans XXX devise de merde
On utilise pas la haine pour créer une vie de rêves
On connait l'prix de tout, mais la valeur de rien
Et le bonheur des autres crée toujours le malheur des uns
Les orgueilleux, égoïstes tomberont jamais amoureux
Tu t'aimes trop pour en aimer une autre, allez avoue-le
Une fois mort, beaucoup de bâtards parleront mal de toi
Personne n'encaisse mes vérités c'est pour ça qu'j'rappe le soir
Ceux qui parlent derrière mon dos sont bien placés pour que j'leur chie dessus
Ca évitera les prises de tête, les "j'vous déteste" et ainsi de suite
Neuvième zone, L'Institut, Shin Sekai, Wati B
On a construit un empire qu'on peut pas abattre à l'épée
Ma cervelle est XXX
J'encaisse des coups durs, j'en panique
Qu'ai-je foutu dans ma vie ?
L'impression que je cours
Tout nu dans ma ville
J'suis foutu sans ma fille
Le Tout-Puissant m'anime
J'coule dans les abîmes
J'm'étouffe dans les habits
D'une pouffe puant la tise
L'enfer me court après
Donc en suant j'arrive

Si les paroles de 'Sommaire' contiennent des erreurs, laisse nous un commentaire. On fera le maximum pour les corriger dans les plus brefs délais.

   

Lâche ton Commentaire