MOH - Shoot #2

Shoot #2 Lyrics

[Couplet]
Je n’peux pas vivre sans le son, je le confirme
Il fallait que je m’affirme
Violenter la prod et la rendre infirme
J’écris quand je souffre, je souffre quand j’écris
Tellement j’en perds mon souffle
Je tousse, je pousse des cris
Je rappe des secousses, ça me décrit
Nan plus rien ne me décrispe
J’suis un peu comme Canal +
Pas tout l’monde me décrypte
Amoureux du rappe, grosse caisse qui claque
Ça nout fait vibrer, gros texte qui freppe
Performant à chaque track j’les tacle
Cracheur d’obus, robuste, les rimes plates j’les cague
Et quand j’rappe j’pose C4
Inspiration inépuisable comme la richesse des Qataris
Tu parles mal, et l’lendemain tu m’appelles akhi
Indépendant, impressionnant comme le Queen Mary
Ma plume murit, j’fais pas du son pour les ahuris
Super-héros de la rue au pouvoirs de Marvel
J’suis un fin stratège, comme Nicolas Machiavel
On a le cœur glacé, les Bronzés à Courchevel
L’album sort le 25 mars, tu connais la nouvel
Et poto, ça tchoupe pour des kilos
J’veux plus de photos, j’veux m’barrer sur un îlot
Rien qu’ça tminik, propositions sataniques
J’leur mets un doigt comme Amber à Kanye
Anti-conformiste comme Arkana Kenny
Eh le couz’, imagine Karl Lagerfeld dans XXX
Il fait le gang ce trou du cul, mon Dieu ça devient pénible
Oh putain j’viens d’apprendre qu’ils ont encore tué Kenny
Il fait le gang ce trou du cul, mon Dieu ça devient pénible
Oh putain j’viens d’apprendre qu’ils ont encore tué Kenny

Si les paroles de 'Shoot #2' contiennent des erreurs, laisse nous un commentaire. On fera le maximum pour les corriger dans les plus brefs délais.

   

Lâche ton Commentaire