MZ - 3.5.7

3.5.7 Lyrics

[Couplet 1 : Jok'Air]

L'alcool, la drogue m'aident à méditer

J'suis venu rapper ma vérité

J'suis venu rapper la vie pas ordinaire

D'un jeune négro de cité

Qu'sa maman a bien éduqué

Qui déteste l'autorité

Qui a fait du mal par nécessité

Pas pour la street crédibilité

J'ai qu'la musique pour sortir de la merde

Pas l'choix, j'dois tout niquer

J'veux plus te vendre du shit

Ou aller les braquer, cagoulé, ganté, broliqué

J'bosse dur, hiver comme été

Avec Excalibur comme épée

Car si la hess vient m'refaire du pied

D'un coup d'lame j'vais l'amputer

Trop d'flow, trop d'niveau

Dans ce rap game j'suis l'plus redouté

Trop d'faux, trop d'mythos

Autour de moi m'ont fait trop douter

Trop d'négros m'ont dégoûté

Franchement si vous les écoutiez

Hier ils m'parlaient d'unité

Aujourd'hui ils parlent de vouloir m'buter

La vie est une chienne

Chaque soir j'pense à la ken

D'une manière dont t'as pas idée

Elle m'a trop eu, m'a privé d'dignité

Donc à mon tour j'dois pas l'éviter

J'compte la baiser avec brutalité

Ici, revancharde est la mentalité

Chich m'a dit d'pas paniquer

Et j'fume de la dope de qualité



[Refrain : Jok'Air]

J'suis entré armé d'un 3.5.7

J'lui dis "Vide-moi cette caisse"

Avant qu'j'te pète la tête

Comme si j'allais le faire

J'ai investi dans la gue-dro

Ça s'passe comme ça dans mon ghetto

C'est la merde il faut des euros

Ouais il faut les faire

On s'était dit qu'on s'aimait

Tu voulais qu'j'te fasse un bébé

Et moi j'étais pas prêt

Avec un autre t'es allée le faire

J'suis toute ma vie en studio

J'traîne la nuit avec mes potos

Ils veulent pas d'nous dans leurs radios

T'inquiète un jour ça va le faire



[Couplet 2 : Dehmo]

Plus petit, j'te cache pas, j'te disais que la drogue j'y toucherais pas

Un peu plus tard, disons que j'me déplace pas pour moins d'cinquante balles

J'suis là, et j'te raconte c'que tes rappeurs n'vivaient pas

Au quartier, j'attends qu'ça passe, à la ceinture, mon Beretta

Quoiqu'on fasse, nous t'inquiète on s'laisse pas niquer par nos choix

Un clin d'œil à toute cette fumée que j'accumule tous les soirs

Et oui, c'est un vrai mytho, quand tu m'donnes qu'envie de jouir

Bébé mon cœur n'a pas ton temps, là y'a ma haine qui chuine

Alors j'suis rentré au studio, vous m'avez aimé

Les inconvénients c'est qu'j'ai d'autres préoccupations

L'amour des billets, et me fonceder tous les soirs

J'suis rentré au studio, j'en ai vu m'détester

Grâce à mon talent, gros, j'ai d'autres préoccupations

L'amour des billets, mes rimes, me fonceder tous les soirs



[Refrain : Jok'Air]



[Couplet 3 : Hache-P]

Passe le balai, les études moi j'm'en bats les

Couilles, mais j'finirai pas avec un balais

Devenir footballer est-c'que tu t'en sou-viens ?

On terminera sur l'terrain, attendant qu'les sous viennent

Un petit job ? Nan nous on a préféré les plaquettes

Le temps passe vite et j'm'aperçois qu'des frères on perdu la tête

'Sky, weed, fonceder, faudrait qu'un jour on arrête

Oui j'ai fait du mal, faut qu'tu comprennes c'était la crise aux manettes



[Refrain : Jok'Air]

Si les paroles de '3.5.7' contiennent des erreurs, laisse nous un commentaire. On fera le maximum pour les corriger dans les plus brefs délais.

   

Lâche ton Commentaire