R.E.D.K. - Simple constat 6 #MakeRapNotWar4

Simple constat 6 #MakeRapNotWar4 Lyrics

[Couplet]

N'oubliez pas qu'je souhaite la paix lorsque je dis : "Salâm 'aleïkoum"

C'est pas plus dangereux que dire : "Ça va, my man, cool ?"

Ça joue l'anti-raciste, blabla à pleine bouche

Crois-moi : il doit se laver quinze fois lorsque ma main l'touche

Eh ouais, my man, j'glousse, je me contente de me marrer

Lorsque je les entends parler, qu'ils la ramènent tous

L'Etat français, de la piété, s'est séparé

Marié à la laïcité, cent dix années avec la même pouf

Du coup, ils nous malmènent, couz'

Sans comprendre que, quand on cultive la haine, poussent

Des fruits pourris et non-comestibles

Avec lesquels l'audimat se nourrit, il faudrait qu'on m'explique

Ils aimeraient qu'on n'respire pas le même air qu'eux

Sur nous, ils aimeraient faire feu avec la même fougue

Il faudrait qu'on résiste, à chaque fois qu'on essaie de

Faire mieux, ça les rend nerveux, ils ont la haine, chouf

Allez vous faire... oups, j'ai failli m'emporter

Car ma patience s'éloigne et l'insulte est à portée

De main, mais j'veux pas la saisir, c'est rien, le 'zin

T'inquiète, j'me retiens, les plains, et les laisse dans leur délire

En attendant, j'avance, savoir dans le fourreau

Prêt pour devenir le bourreau d'l'ignorance

Ils nous voient comme le problème, c'est pour ça qu'ils nous offensent

De plus, la main de la haine caresse la douce France

Et m'hérisse le poil, ça m'irrite grave de voir des débiles qui parlent

Qui critiquent et s'battent, ces gars méritent des claques

Je crois qu'ils comprennent pas c'qu'on dit, c'qu'on rappe

Ils font comme d'hab', ils disent qu'on râle et nous comparent aux psychopathes

Dirigés par des tarés qui aimeraient qu'ça cogne

Au pire faut s'préparer car plus rien n'est carré dans l'Hexagone

Ils veulent qu'la guerre soit déclarée, les égarés s'abonnent

On peut les comparer qu'à des charognes

Lassés par la couleur de ma peau, ils aimeraient régler le contraste

En mettant sur nos têtes des contrats

Tu vois en moi l'ennemi juré dans le combat

Alors que j'suis dans le même camp qu'toi, espèce de con, va

Simple constat : j'fais c'qu'ils ne font pas :

Prendre du recul, et j'refuse de jouer les gros bras

Devant les manchots, c'est pas très élégant

J'suis pas de ceux qu'applaudissent dans l'combat d'la fourmi contre l'éléphant

La vérité est brutalisée, le peuple est paralysé

À l'idée de nous voir nous radicaliser

Tout est mal analysé, vu qu'ils sont tous bêtes

Ils nous voient comme des fous, p't-être pensent qu'on s'fout d'être devant le Fouquet's hallalisé

À chaque délire renaît le spectre d'la rivalité

Les langues se délient et puis l'injure devient banalité

C'est l'défilé des pires mentalités

Mon compte Facebook est à deux doigts de s'pendre avec son fil d'actualités

Comme si on était partants

Pour faire de la France une boucherie, et mettre à feu et à sang

Ce pays où se trouve notre négoce

Qui m'a vu naître et verra sûrement naître mes gosses

Ridicule, hein ? Mais, le comble, dans l'histoire

C'est qu'y'a des cons pour y croire

J'voulais voir la naissance du vivre ensemble

J'y croyais fortement, mais j'ai pu voir que son avortement

Grosse erreur quand on s'comporte n'importe comment

Et tu compares mon comportement

J'voulais contrer l'discours d'Eric Zemmour

Et tirer les choses vers le haut mais j'me rends compte que la connerie c'est lourd

Et puis j'suis pas haltérophile

Faudrait qu'on soit plusieurs à dénoncer tous ces bâtards qu'adhèrent au crime

J'refuse de me taire au risque qu'ils me fassent passer

Pour un décérébré devant l'apologie du terrorisme

Frérot, vas-y molo, c'est compliqué, j't'explique

À cause des actes immoraux, l'ambiance est électrique

Force est d'constater que, dans l'drame, tout bascule

Quand il y a décharge émotionnelle, le courant ne passe plus

Beaucoup de raisonnements moisis, à croire qu'ils ont un boule

Au lieu d'une bouche quand j'entends les merdes que leur voix chie

Amalgame excusé pour cette fois-ci

J'ai rien à voir dans cette histoire, j'suis pas Charlie, j'suis pas Kouachi

Simple rappeur, j'suis pas dessinateur

Wow, regarde ma tête : est-ce que j'ai l'air d'un tueur ?

J'ai pas l'insouciance d'un dessin provocateur

Ni celle d'une kalachnikov face à une armée de crayons d'couleur

Et puis quand ces faits horribles arrivent

T'es jugé complice si tu dis pas vite : "J'me désolidarise"

C'est un truc de ouf, j'vais pas te demander

De te désolidariser de Breivik, ça coule de source

Notre hypocrisie est légendaire

Avec nos indignations sélectives et temporaires

Charlie sur ta photo de profil, et ça t'amuse, couz' ?

Un jour après, t'avais ton plus beau selfie, la bouche en cul d'poule

La solidarité française n'a pas d'visa, bah ouais man

C'est pour ça qu'elle est Charlie et pas Kényane

Tes prises de position sont éphémères

T'étais Charlie l'temps d'un statut, moi, ça fait trente-trois piges que j'suis Kader

Est-ce que tu sais ce que ça représente

D'avoir le rôle du monstre horrible du film d'épouvante

Du jardinier plein d'mauvaises graines qui sème la tourmente ?

Entre la prière et la tournante

Oh, et puis chut, j'vais pas pleurer dans les chaumières

Fuck le misérabilisme, fuck les discours victimaires

J'fais pas la guerre aux fachos, à ces gens qu'la haine assiste

Pour moi, c'est un compliment de ne pas être aimé par un raciste

Qui voit les bougnoules, les négros

Comme la source de tous les maux

Alors que je n'y suis pour rien, frérot

Si Marianne a une épée Damoclès au-dessus d'la tête lourde de deux milliards d'euros

Trop d'ignares et d'blaireaux qui ne voient pas la vérité

Sont comme aveugles avec des lunettes aux verres cimentés

Manipulés peu à peu, du coup, comme un pompier

Face à la forêt enflammée, on n'y voit que du feu

Entre les politiciens qui en font trop, les théoriciens du complot

Les versions officielles qui sonnent faux

On n'sait même plus qui parle, attends

J'sais même plus c'qui est vrai, c'qui est faux, comme quand j'regarde Kim Kardashian



[Pont]

Elle est bonne, celle-là...

J'parle de la phase, hein, pas de Kim



[Suite du couplet]

Monde parallèle parce qu'il y a beaucoup

De silicone dans les médias, j'trouve ça pathétique

Le constat est amer, c'est dangereux, c'est hardcore

J'ai vu la guerre se désaltérer au bar de la mort

Commander une boisson bizarre avec un arrière goût de crime

Faite de larmes et de sang, sans doute sa version d'la grenadine

Il est temps d'calmer ma rage, je crois

En plus, le cameraman a mal au bras

Mais bon, j'suis chaud, et tu l'as remarqué

Gros, tu sais pas dans quoi tu t'es embarqué

J'vais pas péter l'million avec mon rap, soyons pas malhonnêtes

J'vous donne ça, cadeau, pour qu'ça vous serve de baromètre

Pour que tu captes à quel point le niveau baisse

Allez, j'fais aussi ça pour que les rivaux stressent

Aussi pour qu'les mythos cessent, range toutes tes hypothèses

Tu vois bien qu'au micro j'pèse, que du lourd, des rimes obèses

Et tu sais qu'au niveau texte, on aime les écrits complexes

Pas l'son de discothèque, pas de timinik complexe

De toutes façons, j'm'en tape, les gars, y'a pas d'actu'

Big up à ceux qui m'disent : "R.E.D.K., t'assures

Sur la place de number one, faudrait qu'on t'catapulte"

Merci bien, mais j'en reviens, j'viens de faire caca d'ssus

Oh là là, j'abuse, là, c'est grave, j'assume

Là, je crois qu'j'sature, mais toujours à l'affût

De la meilleure rime, en théorie, je suis le rythme

Et trouve ce qu'ils font horrible, mais j'en ris, oui, tellement que ça pue

J'suis sur l'autoroute du rap, en première sur la voie d'gauche

Et j'entends des trucs grave bof

Crades, moches, y'en a ras l'bol

Certains MC devraient rapper avec un "A" sur l'omoplate gauche

Voire interdits d'conduite

Mais, bon, c'que je dis là est utopique

J't'ai dit qu'ton rappeur préféré j'le bouffe au p'tit dej', en fait, c'est plus comique

J'le fais avec du sel, du poivre, de l'ail et un peu d'huile d'olive

C'est quoi qu'tu piges pas, le zinc' ?

J't'ai dit qu'j'sortirai plus d'album solo, j'ai pas dit d'freestyle de dingue

Et pour finir sur une note de respect

J'finirai par une lettre qui pourrait être un mot : "P"



[Outro]

"P" : P-A-I-X, c'est pas P-E-T...

Le rap, c'est simple quand on sait l'faire

C'est plus compliqué dans le cas contraire

Si les paroles de 'Simple constat 6 #MakeRapNotWar4' contiennent des erreurs, laisse nous un commentaire. On fera le maximum pour les corriger dans les plus brefs délais.

   

Lâche ton Commentaire