Vitaa - Vivre

Vivre Lyrics

La nuit j'entends des voix qui se délient.



J'ai des envies de vide.



Encore un jour qui passe ou je survie


Encore une nuit d'angoisse ou je dévie


Je m'accroche mais je tombe sous le poids des mots


Je décroche car le bonheur sonne faux



Ici les gens me parlent et m'oublient


La nuit j'entends des voix qui se délient


Je m'approche du bord et je vois le fond


Jai des envie de vide



Mais si je fais un pas de trop


Je tomberais sous le poids des mots


Mon âme a la dérive



J'étais perdu dans mes rêves


Avant que le temps m'achève


Qui saurait me dire



Qu'il faut vivre


Vivre (à quoi bon vivre)


Vivre (à quoi bon)


Vivre (à quoi bon)



Je ne trouve plus la force de lutter


Plus la force de résister


Plus la force de rester


De pleurer



Je tiens bon car il le faut


Et cette voix dans ma tête comme un écho


Entre la vie, le vide, et le chaos


Tu sais chez moi le bonheur sonne faux



Je ne tiens plus debout aide moi


Et si les gens sont fou ne me laisse pas


Si ma conscience même ne reste pas


Aide moi



Mais si je fais un pas de trop


Je tomberais sous le poids des mots


Mon âme a la dérive



J'étais perdu dans mes rêves


Avant que le temps m'achève


Qui saurait me dire



Qu'il faut vivre


Vivre (à quoi bon vivre)


Vivre (à quoi bon)


Vivre (à quoi bon)



Je ne trouve plus la force de lutter


Plus la force de résister


Plus la force de rester


De pleurer



La nuit j'entends des voix qui se délient



Quand vient la nuit


J'ai des envie de vide


J'essaye de garder l'espoir


Quand je les entends dire



Je ne saurais me dire


Qu'il faut vivre


Vivre (à quoi bon vivre)


Vivre (à quoi bon)


Vivre (à quoi bon)



Je ne trouves plus la force de lutter


Plus la force de résister


Plus la force de rester


De pleurer



Il faut vivre


A quoi bon vivre


Je ne trouve plus la force


 

Si les paroles de 'Vivre' contiennent des erreurs, laisse nous un commentaire. On fera le maximum pour les corriger dans les plus brefs délais.

   

Lâche ton Commentaire