Fab Faya donne les raison du départ de Booba du Mirano Club

Fab Faya donne les raison du départ de Booba du Mirano Club
Booba

«Booba a été menacé et insulté par le patron du Mirano, c’est pour cela qu’il est parti de lui-même» Rédaction en ligne Samedi matin, plusieurs vidéos ont tourné sur Internet montrant le rappeur Booba être « expulsé » de la boîte de nuit Le Mirano, à Saint-Josse, par le patron même de l’établissement Frédéric Peltier. Une version que conteste l’entourage de l’artiste dont Fab Faya, de WorldEventTour, qui l’a fait venir tout ce week-end en Belgique. Il revient avec nous sur « l’incident » du Mirano mais aussi sur le coup de poing de Bergerue à Liège. « Tout d’abord, il faut se poser plusieurs questions. Pourquoi les choses se passent parfaitement lors du concert de Booba, samedi soir, au Carré à Willebroek ? Pourquoi la séance d’autographes à Liège dans son magasin a été un succès avec plus de 140 signatures ? Et pourquoi ça ne se passe pas comme il faut au Mirano ? », rappelle Fab Faya, que nous avons pu joindre. « La faute incombe au patron du Mirano, Frédéric Peltier. Ce que le public ne sait peut-être pas, c’est que c’est WorldEventTour qui a loué le Mirano pour la venue de Booba. Donc ce dernier ne devait rien au patron du Mirano comme le stipule notre contrat. En tous les cas, pas chanter. Soit. Booba avait quand même prévu de prendre le micro. Mais le patron du Mirano l’avait tellement menacé, insulté, pressé peu avant que l’artiste n’en avait plus envie. » Fab Faya ajoute : « Booba me l’a dit : Frédéric Peltier lui a dit qu’il était de Sarcelles, de la banlieue parisienne et qu’il connaissait du monde. Et qu’il devait s’exécuter. Désolé, mais ça ne se passe pas comme ça ! Du coup, Booba m’a dit que dans ces conditions, il voulait partir. Il n’a donc pas été expulsé, il est parti de lui-même » C’est à ce moment que le patron du Mirano, selon Fab Faya, est monté sur scène pour haranguer le public et l’artiste. « Booba n’en est pas revenu. Il m’a dit qu’il n’avait jamais vu un patron de boîte de nuit agir de la sorte, monter sur le podium et insulter un invité. De plus, alors le deal avec le Mirano le prévoyait, la sécurité au VIP laissait à désirer. Des invités qui voulaient entrer ont été frappés par la sécurité du Mirano à l’entrée. C’est tout l’inverse qui s’est passé au Carré où nous avons été félicités par le patron du Carré pour notre professionnalisme… À mon sens, donc, le patron du Mirano voulait faire son buzz et provoquer Booba en passant du Rohff », le rival de Booba. Et le patron de WorldEventTour de revenir sur la vidéo tournée vendredi Bergerue à Liège et montrant Booba donner un coup de poing à un homme. « Tout s’était bien passé jusqu’à ce moment. Cet inconnu arrive et insulte Booba à plusieurs reprises ». Quelle insulte ? « Wesh Zoulette », celle utilisée par Rohff contre Booba. « Mais ce n’est pas tout, l’individu a donné un coup de pied à Booba, qui s’est défendu. » Bref, si tout cela fait toujours mauvais genre, Fab Faya entend bien replacer toutes les choses dans leur contexte. « Booba est un professionnel. La preuve, au Carré et dans son magasin, tout s’est passé sans le moindre incident. » Source : http://www.sudinfo.be/744940/article/regions/bruxelles/actualite/2013-06-16/booba-a-ete-menace-et-insulte-par-le-patron-du-mirano-c-est-pour-cela-qu-i

Restes connecté sur MuzikSpirit, rejoins notre page facebook MuzikSpirit ou suis nous sur Twitter @muzikspirit pour suivre l’actualité du Rap Français et de Booba.

Lâche ton Commentaire