Lacrim met fin à sa cavale !
Lacrim

Après 3 ans de fuite, il se rend à la police !

Les faits remontent à mars dernier. Lacrim avait écopé de trois ans de prison ferme pour détention d’arme. Sauf qu'au lieu de se livrer à la police, le rappeur a préféré fuir la France pour échapper à la peine. Ce n'est qu'après huit mois de cavale que le rappeur s’est finalement présenté ce lundi au commissariat de L’Haÿ-les-Roses dans le Val-de-Marne.

Ces dernières semaines, il narguait beaucoup la police. Il a été vu au Maroc où il donna un showcase dans une boite de nuit. Ce n'est que quelques jours plus tard, qu'il déclara au micro de Skyrock, sa volonté de mettre fin à sa fuite. Après s'être rendu, le rappeur a donné un entretien au journal Le Parisien, dans lequel il explique pourquoi il a changé d'avis, ainsi que ce qu'il a fait durant sa cavale à l'étranger.

Cette décision était prise depuis longtemps. Quand j’ai pris trois ans de prison ferme, je n’ai pas réfléchi sur le coup, je suis parti. Ma femme était enceinte de trois mois à ce moment-là. Je ne savais plus quoi faire, explique-t-il. Depuis ma dernière condamnation [à deux ans de prison en 2012 pour vol à main armé], j’ai changé de vie. J’ai bénéficié d’une libération conditionnelle avec un bracelet électronique. J’avais respecté le contrôle judiciaire, montré que je pouvais être réinséré. Depuis que j’ai fuis, j’ai eu le temps de réfléchir. Ma fille vient de naître, elle a trois semaines. J’ai pu la voir, j’ai un fils aussi qui a cinq ans et là maintenant je vais payer ma dette. [...] Parfois j'avais peur de sortir pour acheter une baguette. [...] J'ai tout de même enregistré deux disques pendant cette période, en raison des engagements avec mon label.

Si le rappeur estimait auparavant avoir été sali par la presse, l'Etat et le système, il semble maintenant prêt à purger sa peine. Qu'en pensez-vous ? 

Restes connecté sur MuzikSpirit, rejoins notre page facebook MuzikSpirit ou suis nous sur Twitter @muzikspirit pour suivre l’actualité du Rap Français et de Lacrim.

Lâche ton Commentaire